Pour M. Hansen, la collaboration est essentielle à la réussite. Au moment de réunir l’équipe de la Tournée mondiale Rick Hansen (TMRH), M. Hansen a choisi des personnes dont il ne doutait pas qu’elles fussent à la hauteur et qui partageaient son dévouement envers son rêve de créer un monde inclusif pour les personnes ayant un handicap. 

Au fil du temps, l’équipe globale s’élargirait davantage pour inclure les bénévoles et les supporteurs venant de partout dans le Canada et le monde entier. Les équipes les plus proches et qui ont duré le plus longtemps étaient l’« équipe locale » et l’« équipe de route », respectivement, celle qui travaillerait au siège de la Tournée à Vancouver et celle qui parcourrait le monde entier avec lui.

Team

« J’ai eu une équipe formidable. Elle m’a mis au défi, m’a encouragé et m’a appuyé… sans rien demander en retour! J’ai été incroyablement privilégié de l’avoir eue près de moi. Sans elle, mon rêve aurait été absolument impossible. » - Rick Hansen

L’équipe locale

L’équipe locale composée de personnel administratif et de bénévoles est le fruit d’une rencontre de M. Hansen avec un petit groupe de personnes qu’il avait invitées. Ce groupe est devenu l’équipe initiale qui comprenait Nancy Thompson (qui rejoindrait plus tard l’équipe de route), Marion Lay, Patti Lueke, Muriel Honey, Christine Hansen et Edie Ehlers.

Le projet prenant de l’ampleur, la structure s’est élargie et on a formé un conseil d’administration. Le conseil d’administration de la Tournée mondiale Rick Hansen se composait de : Cliff Andstein, Fin Anthony, Russ Anthony, Ian Bell, Jim Cox, Bob Hindmarch, Shayna Hornstein, Don Junker, Edgar Kaiser, Bill McIntosh, Doug Mowat, Philip Owen , Sandy Pinkerton, Patrick Reid, Dal Richards, Darcy Rota, Marshal Smith, Stan Stronge, Cecil Walker et Jim Watson (président).

Du personnel de soutien a été ajouté grâce à des programmes de subvention et de prêt du personnel et les conseils d’administration de la B.C. Paraplegic Foundation et du Temple de la renommée des sports de la C.-B. ont prêté des locaux et donné des meubles et de l’équipement, et c’est ainsi que le siège social de la Tournée est né.

Après le départ de M. Hansen et de son équipe de route de Vancouver, le plus grand défi consistait à répartir les tâches entre les deux équipes. De nombreux défis se sont présentés en cours de route : pensons seulement aux difficultés de communication! En 1985, il était extrêmement difficile de communiquer avec le monde entier. Lorsque M. Hansen appelait le siège social, quelqu’un s’écriait : « La Tournée au téléphone! », et tout le monde se rassemblait autour du téléphone à haut-parleur. 

Comme l’explique M. Ehlers : « Le succès reposait sur la capacité d’avancer au jour le jour. Il n’a pas été obtenu en quelques grandes enjambées, mais en de nombreux petits pas. Parfois, pour chaque équipe, le succès consistait uniquement à passer à travers une journée. » 

Des membres du conseil d’administration — qui ont consacré des années à cette cause — aux bénévoles qui se présentaient chaque jour au siège social — à ceux qui ont offert leur aide lorsque la Tournée passait par leur collectivité, le rôle joué par les bénévoles et l’équipe locale dans le succès de la Tournée ne saurait être sous-estimé.

Team

L’équipe de route 

Quand M. Hansen et l’équipe (Don Alder, Tim Frick, Robin-Lee Gibson, Amanda Reid, Mike Reid et Nancy Thompson) ont dit au revoir à la foule qui s’était rassemblée au centre commercial d’Oakridge le 21 mars 1985, ils n’avaient aucune idée des aventures et des défis qui les attendaient. Au cours des 26 mois qui suivraient, les membres de cette équipe partageraient une autocaravane de 20 pieds et entreprendraient un périple auquel ils n’étaient pas vraiment préparés.

Ils ont passé sur des montagnes, traversé des vallées, des océans et des déserts et affronté la neige et la glace. Ils ont dû affronter des tempêtes de vent, des pluies torrentielles, des terrains impossibles, des hordes de chiens sauvages, la rareté de la nourriture et des approvisionnements, des gaz toxiques, des incendies, des vols et des journées de 20 heures. Malgré tout, ils ont poursuivi leur périple exténuant, pays après pays pour tenter de faire passer leur message. 

Apprenez-en davantage sur les membres de l’équipe de la Tournée, ci dessous.

 

Team

Don Alder, responsable de l’équipement

M. Hansen et M. Alder ont grandi ensemble et par conséquent, ont développé une passion commune pour la pêche et le plein air. En fait, c’est au retour d’un voyage de pêche qu’ils ont été projetés de l’arrière d’un petit camion, ce qui a causé la paralysie de M. Hansen, de la taille aux pieds. Des années plus tard, M. Alder a reçu un appel de M. Hansen qui l’invitait à participer à la Tournée mondiale Rick Hansen. Cependant, l’invitation tenait à la condition que M. Alder arrête de fumer et qu’il puisse courir sur une distance pouvant aller jusqu’à 10 milles par jour. Bien qu’il ait lui-même douté de sa forme physique, M. Alder s’est mis à l’entraînement et a atteint ses deux objectifs. 

À titre de responsable de l’équipement, M. Alder a mérité le surnom de « Mad Max » en raison de son attitude créative visant à faire en sorte que le fauteuil de M. Hansen soit toujours davantage réglable et fonctionnel et en y apportant des modifications et des ajustements constants afin que M. Hansen soit en mesure d’éviter toute blessure. 

Les connaissances particulières acquises pendant cette période lui ont bien servi lorsqu’il est ensuite devenu responsable de l’équipement pour les équipes de rugby en fauteuil roulant aux Jeux paralympiques de 1996 à Atlanta et aux Jeux paralympiques de 2000 à Sydney. Il a aussi été bénévole pour les jeunes avec B.C. Wheelchair Sports dans le but d’avoir une meilleure compréhension de leur équipement. M. Alder est également guitariste et virtuose du doigté lauréat connu à l’échelle internationale.

 

Team

Tim Frick, entraîneur, coordonnateur de la Tournée 

En guise de préparation pour la Tournée, M. Frick a travaillé avec M. Hansen pendant huit mois sur l’entraînement physique et la logistique. Il a assumé certaines tâches relatives aux commandites et au marketing afin de trouver tout le soutien nécessaire pour financer la Tournée, et a fait appel à un psychologue du sport pour aider à la préparation mentale. Il dit : « On ressent une grande fierté à voir des athlètes réussir. Comme M. Hansen est un athlète, et moi, un entraîneur à prime à bord, je me suis grandement réjoui de ses réalisations », raconte M. Frick.

Le pire moment de l’expérience de M. Frick a eu lieu en Scandinavie. La planification préliminaire du parcours a été à refaire en raison de modifications apportées à l’horaire. Afin de revoir la planification et de modifier l’itinéraire de la Tournée avant le départ de M. Hansen qui était prévu pour le lendemain, M. Frick a conduit sur le parcours pendant les trois jours qui ont suivi. Le manque de sommeil extrême qui en a découlé a eu raison de M. Frick qui a décidé de rentrer au Canada. 

Bien que M. Frick ait quitté la Tournée après le segment européen entamé, il était extrêmement heureux de retrouver l’équipe à son retour en Colombie-Britannique. M. Frick a continué d’agir comme entraîneur et de s’investir dans les sports en fauteuil roulant. 

 

Team

Robin-Lee Gibson, chef de la Tournée 

M. Gibson adorait faire la cuisine, donc lorsque M. Hansen lui a demandé de quitter son emploi pendant une année pour faire le tour du monde et faire la cuisine pour la Tournée mondiale Rick Hansen, la décision n’a pas été difficile à prendre. S’ajuster à la diète de M. Hansen, tel était son défi. « Je me suis lancé à l’aveuglette, mais à la fin de l’expérience, je savais exactement ce qu’il devait manger et à quelle heure il devait le faire », a-t-il dit. Pendant une journée normale, M. Gibson préparait des boissons aux fruits pour déjeuner, habituellement accompagnées d’œufs et de germes de blé. Les repas principaux consistaient en du poisson ou du poulet sans peau, des pommes de terre, des haricots ou du maïs et de l’eau.

Son ingéniosité pour dénicher toutes les denrées requises est devenue un fait marquant de la Tournée. Il appelait même ses parents à Port Alberni pour leur demander d’expédier du saumon rouge frais et en boîte. Parfois, l’oncle Marvin (le père de M. Hansen) ajoutait au colis un rôti d’orignal ou des tartes faites maison. Il ne lui restait plus qu’à aller chercher les colis destinés à la Tournée à l’Ambassade canadienne du pays où il se trouvait alors.

M. Gibson a ensuite mis sur pied avec succès son propre service de traiteur, Cook In Motion. Malheureusement, M. Gibson est décédé soudainement en août 2010, laissant dans le deuil sa fille bien-aimée, Tiara Liann.

 

Team

Amanda Reid-Hansen, physiothérapeute, analyste du terrain

Avant de s’investir dans la Tournée mondiale Rick Hansen, Mme Reid était aux côtés de M. Hansen afin de l’aider à se rétablir d’une blessure et à se remettre en forme en vue de reprendre l’entraînement. Deux semaines après le début de la tournée, M. Hansen a appelé Mme Reid. Il s’était blessé aux poignets et s’était fait traité dans l’État de Washington, mais il a réalisé que la Tournée avait besoin d’un physiothérapeute à temps plein et il souhaitait que cette personne soit Mme Reid. Elle a accepté de se joindre à l’équipe pendant deux semaines seulement, mais elle est bien vite devenue membre à part entière de l’équipe et a joué un rôle clé dans le succès de la Tournée. 

Le rôle de Mme Reid consistait à soigner les blessures de M. Hansen et à donner tous les soirs ses conseils quant aux modifications à apporter à son fauteuil. Mme Reid et l’équipe ont élaboré un système de compréhension du terrain, des conditions météorologiques, de la mécanique du fauteuil et du corps de M. Hansen. 

Au fur et à mesure que la Tournée avançait, M. Hansen et Mme Reid se rapprochaient. « Nous avions traversé ensemble une expérience assez extraordinaire. Nous avions vu le meilleur et le pire de l’un et de l’autre dans des conditions que peu de couples n’auront jamais la chance de vivre », se rappelle-t-elle. « Et pourtant, nous ne pouvions agir en couple... ce n’aurait pas été approprié et ce n’était pas l’endroit pour le faire. Toutefois, nous ne pouvions nier ce qui s’était passé. » Après avoir discuté de leur avenir, ils savaient qu’ils souhaitaient tous les deux passer à l’étape suivante de leur vie à deux, même si l’étape présente n’était pas tout à fait terminée. Et donc, pendant le segment de la Tournée au Nouveau-Brunswick, M. Hansen a demandé la main de Mme Reid. Rick et Amanda ont récemment célébré leur 30e anniversaire de mariage.

 

Team

Mike Reid, Sécurité, assistant à l’équipement 

Mike Reid avoue qu’il était seulement vaguement au courant de la Tournée mondiale Rick Hansen quand sa sœur, Amanda (Reid) Hansen, a commencé à y participer. M. Reid finissait son dernier semestre à la UBC, travaillait au sein de l’équipe de sécurité du stade BC Place et avait l’intention de démarrer sa propre entreprise de services de sécurité pour événements spéciaux. Quand il a appelé sa mère pour lui parler de ses plans, elle lui a dit que sa sœur et M. Hansen voulaient qu’il se joigne à l’équipe sur la route. À 24 ans, M. Reid ne pouvait pas laisser passer cette occasion de voyager autour du monde. Quelques jours après avoir parlé avec sa mère, il est monté à bord d’un avion pour aller rejoindre l’équipe en Nouvelle-Zélande.

Le travail de M. Reid était extrêmement exigeant. Il devait courir aux côtés de M. Hansen afin de veiller à sa sécurité et à celle des gens qui se regroupaient autour de lui. Tous les jours, le rôle de M. Reid en matière de sécurité était mis à l’épreuve et il a rapidement tissé des liens solides avec les services de police locaux. M. Reid est très fier du travail qu’il a accompli, car malgré les foules immenses, personne ne s’est blessé. 

« Parfois, quand je courais aux côtés de Rick », se rappelle M. Reid, « je ramassais des tout-petits qui voulaient faire un don ou s’asseoir sur ses genoux. Il n’y a eu ni blessures ni d’accidents : personne ne s’est fait mal. Je suis tellement fier du petit rôle que j’ai été en mesure de jouer. » Aujourd’hui, Mike Reid est vice-président des ressources et du développement à la Fondation Rick Hansen. 

 

Team

Nancy Thompson, planificatrice de la Tournée, gestionnaire de la Tournée 

Au départ, Mme Thompson devait rester à Vancouver et mener des activités de planification pour la Tournée, par exemple : obtenir des permis de services de police, établir des réseaux avec des sociétés philanthropiques, des groupes de personnes ayant un handicap et des ambassades à l’échelle internationale, ainsi que choisir des bénévoles et planifier les parcours. Puisque le départ d’Oakridge ne s’était pas déroulé comme prévu, on a demandé à Mme Thompson de suivre l’équipe sur la route pour la première journée – qui s’est transformée en deux journées, en trois, et ainsi de suite jusqu’à ce qu’elle fasse partie de l’équipe sur la route.

Au cours des six premiers mois, Mme Thompson se rendait aux différents arrêts avant M. Hansen et le reste de l’équipe afin d’effectuer les préparatifs. Parmi ses plus grands défis, elle devait voyager seule dans des pays où, dans les années 1980, les femmes n’avaient pas le droit d’occuper des postes d’autorité. 

Mme Thompson concevait aussi chaque jour une carte topographique qui affichait les différents niveaux du terrain. Mme Reid utilisait ensuite les cartes pour changer la position du fauteuil roulant de M. Hansen, pour aviser M. Alder au sujet des configurations à apporter au fauteuil et pour que M. Gibson planifie les repas de M. Hansen pour la journée. Mme Thompson utilisait le calendrier des activités afin d’informer les groupes communautaires de la région au sujet des heures d’arrivée et de départ. De plus, elle devait gérer l’horaire de l’équipe et des bénévoles, mais aussi le budget. Elle était en général la personne-ressource principale en ce qui avait trait à toutes les activités relatives à la Tournée. Mme Thompson travaille actuellement aux archives de la Tournée mondiale Rick Hansen.

Il faut aussi remercier Simon Cumming, Rico Bondi, Derek Hill, Brian Rose, Mike Pomponi, Trisha Smith, Dave Archibald, David Holtzman, Sheila O’Gorman, Dan Northam et Dave Doroghy, qui ont tous joué un rôle essentiel au sein de l’équipe de route à diverses étapes de la Tournée mondiale Rick Hansen. 

Rêve de la tournée

Pourquoi parcourir le monde en fauteuil roulant?

Échéancier de la tournée

Une chronologie de la Tournée mondiale.

Galerie de la tournée

Consultez les photos et vidéos d’archives de Rick Hansen et de son équipe à différentes étapes de la Tournée.

Restez en contact!

Inscrivez-vous pour recevoir les courriels de la Fondation et rester à jour au sujet de notre impact et de nos programmes.