Armé d’une vision, d’une remorque et d’une équipe passionnée derrière lui, M. Hansen quitte Vancouver (Colombie-Britannique) le 22 mars 1985 en poussant son fauteuil roulant, en route pour un périple qui allait passer à l’histoire : la Tournée mondiale Rick Hansen.

Inspiré par deux grands rêves, soit celui d’accroître la sensibilisation face au potentiel des personnes ayant un handicap et l’importance de créer un monde sans obstacles, de même que celui de trouver une cure pour la paralysie provoquée par une lésion médullaire, Rick Hansen et son équipe ont parcouru 34 pays en 26 mois pour revenir à Vancouver le 22 mai 1987. La Tournée a permis de recueillir 26 millions de dollars et est devenue un élément catalyseur de changement énorme dans la façon dont sont perçues les personnes ayant un handicap. Apprenez-en plus au sujet de l’incroyable périple au moyen de la chronologie de la Tournée mondiale.

Image
Le 21 mars 1985, Rick Hansen tout juste avant le départ du Oakridge Centre.
Hero

Printemps 1985

LIEUX DE DÉPLACEMENT EN FAUTEUIL ROULANT : Vancouver (C.-B.); Washington; Oregon; Californie; Arizona; Nouveau-Mexique; Texas; Louisiane; Mississippi; Alabama; Floride

Le 21 mars 1985, la Tournée mondiale Rick Hansen a salué à grandes émotions la foule rassemblée à Oakridge Mall tout juste avant d’entreprendre un périple historique qui allait faire parcourir à M. Hansen et son équipe une distance de plus de 40 000 km dans 34 pays pour sensibiliser davantage les gens envers les personnes ayant un handicap.

Image
La caravane de Rick Hansen pendant la Tournée mondiale Rick Hansen.
Hero

Printemps 1985

La Tournée a attiré l’attention de ses premiers médias nationaux à quelques minutes de son début, mais pas pour la raison qu’aurait espérée l’équipe. La grosse boîte qui était clouée au haut de l’autocaravane a frappé le plafond de l’étroite sortie d’un tunnel à Oakridge, est tombée et a écrasé le seul fauteuil roulant supplémentaire de M. Hansen.

Image
Rick Hansen en compagnie de David Foster et de John Parr à Toronto, en Ontario.
Hero

Printemps 1985

Aux États-Unis, M. Hansen fait en moyenne 70 milles (85 km) par jour et recueille 1 $ de don par mille. À ce rythme, la Tournée prévoit recueillir l’énorme somme de 25 000 $. L’équipe est déçue. Que faudrait-il faire pour attirer l’attention et le soutien du grand public? Il se trouve qu’une partie de la réponse se trouve à Los Angeles. Inspiré par le récit de M. Hansen, le musicien canadien David Foster et le chanteur anglais John Parr composent « St. Elmo’s Fire (Man in Motion) ». La chanson se rendra au sommet des palmarès partout dans le monde et la Tournée se dote d’un hymne. 

Image
En 1985, sur une route isolée à Deming, au Nouveau-Mexique.
Hero

Printemps 1985

Pendant des semaines par la suite, M. Hansen pousse son fauteuil roulant dans la chaleur torride des États du désert que sont l’Arizona, le Nouveau-Mexique, le Texas, la Louisiane, le Mississippi et l’Alabama. À chaque mille, l’équipe s’approche de la Floride – dernier arrêt de la première phase de la Tournée. Le 24 juin, à presque 4 700 milles de la frontière entre la Colombie-Britannique et l’État de Washington, l’équipe arrive à Miami, en Floride. C’est avec cran et détermination que se termine la première phase de la Tournée. 

Image
Rick Hansen sur le pont de la Tour en compagnie d’Amanda Reid à vélo.
Hero

Été 1985

Lieux de déplacement en fauteuil roulant : Irlande; Écosse; Angleterre; France; Belgique; Pays-Bas; Allemagne de l’Ouest; Danemark; Suède; Norvège; Finlande; Union soviétique

À l’approche de Londres, l’équipe réalise qu’elle a donné le mauvais lieu de rendez-vous au service de police et qu’elle se déplace au cœur de la ville, en pleine heure de pointe, sans accompagnateur. Incapable de trouver les policiers, l’équipe doit faire preuve de créativité. Comme l’équipe est stationnée dans une aire où le stationnement est interdit à Hyde Park, les motards de la reine en viennent rapidement à bloquer la circulation sur le pont de Londres, en pleine heure de pointe, afin de permettre à M. Hansen et son équipe de traverser ce grand attrait historique.

Image
La caravane de Rick Hansen pendant la Tournée mondiale Rick Hansen.
Hero

Été 1985

Le 20 juillet 1985, l’équipe dit adieu aux îles britanniques pluvieuses, monte à bord d’un traversier jusqu’en France, pour ensuite se rendre en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne de l’Ouest. La température tourne enfin et un peu de chaleur et de soleil sont au rendez-vous à l’arrivée de M. Hansen au Danemark. Des mains et des sourires accueillent l’équipe au Danemark, en Suède et en Norvège. L’équipe franchit la marque de 7 000 milles et célèbre le 28e anniversaire de naissance de M. Hansen en Finlande.

Image
Au début septembre 1985, Rick Hansen à la place Rouge, à Moscou.
Hero

Été 1985

M. Hansen et Mme Reid font un court voyage à Moscou, censément chef de file mondial dans le domaine de la recherche sur les lésions médullaires. La courte visite révèle rapidement que le sport organisé en fauteuil roulant et la réadaptation destinée aux personnes qui vivent avec une lésion médullaire ne se trouvent pas au haut de la liste des priorités des Soviétiques. Après une visite rapide de la ville, M. Hansen et Mme Reid se dirigent vers la Pologne pour rejoindre l’équipe.

Image
Rick Hansen rencontre le pape Jean-Paul II, au Vatican, à Rome, en Italie, pendant la Tournée mondiale Rick Hansen.
Hero

Automne 1985

Lieux de déplacement en fauteuil roulant : Pologne; République tchèque; Autrice; Suisse; France; Espagne; Portugal; Italie; Yougoslavie; Grèce; Bahreïn; Jordanie

La Tournée se poursuit en Europe pendant l’été.

Le 25 novembre 1985, M. Hansen et l’équipe se font accorder une audience avec le pape Jean-Paul. Le pape parle à M. Hansen de sa Tournée et au sujet des sports pour les personnes ayant un handicap; il le bénit et lui accorde une prière pour que le voyage soit sain et sauf. 

Image
Rick Hansen traverse à fauteuil roulant le pont Allenby en Jordanie.
Hero

Automne 1985

Après 30 milles en fauteuil roulant sur l’île de Bahreïn, l’équipe se rend en avion en Jordanie. En raison des tensions élevées entre Israël et le reste du Moyen-Orient, M. Hansen se dirige vers le pont Allenby qui relie la Jordanie et Israël. Bien que la traversée du court pont ne pose aucun problème, M. Hansen ne perd rien du symbolisme et de l’importance du moment. Le voyage relativement court au Moyen-Orient se termine à Tel Aviv où l’équipe se prépare pour son long voyage en avion jusqu’en Nouvelle-Zélande.

Image
La mi-parcours, à Melbourne, à 12 451,49 mi/20 036 km a représenté un moment grandement important pour M. Hansen et la Tournée.
Hero

Hiver 1986

Lieux de déplacement en fauteuil roulant : Nouvelle-Zélande; Australie

La nouvelle année commence en Australie. Arrivé en Australie, les choses prennent un nouveau tournant. M. Hansen et l’équipe atteignent la marque de mi-Tournée à Melbourne : 12 450 milles. Pour M. Hansen, le symbolisme est énorme – il savait que puisqu’il avait réussi à parcourir la moitié du monde, il pouvait terminer l’autre moitié. En passant à côté de kangourous et d’autruches, l’équipe termine la partie australienne de la Tournée à Bundaberg. Après maintenant une année complète de la Tournée, l’équipe fait le point : 63 pneus à plat, 4 vols, 47 gants usés, 7 180 800 poussées de fauteuil roulant.

Image
En 1986, Rick Hansen gravit la Grande Muraille de Chine.
Hero

Printemps 1986

Lieux de déplacement en fauteuil roulant : Chine; Corée; Japon

Prochain pays : la Chine. Dès le moment où la Tournée arrive en Chine, la bonne volonté et le soutien des gens est remarquable. 

Par une journée brumeuse et sous un ciel couvert à Pékin, M. Hansen réalise un rêve : gravir la Grande Muraille de Chine. L’entreprise est incroyablement difficile puisqu’on trouve des pentes allant jusqu’à 60 degrés, néanmoins, avec son équipe derrière lui, M. Hansen gravit lentement les 103 marches. Au sommet, M. Hansen et l’équipe se font entourés de supporteurs enthousiastes, de médias et de touristes. 

Image
Le 7 mai 1986, Rick Hansen reçoit des fleurs et une couronne à une rencontre avec l’équipe coréenne de basketball en fauteuil roulant à l’hôtel de ville de Daegu, en Corée.
Hero

Printemps 1986

Tandis que le périple se poursuit vers Tianjin, en route vers Shanghai, l’équipe se fait accueillir par des foules de milliers de personnes qui crient et lancent des fleurs. 

M. Hansen termine cette partie de la Tournée en passant par la Corée du Sud et le Japon. La tournée a été une réussite incroyable – on a accepté et appuyé ses messages. Pour M. Hansen, c’est en Asie que la Tournée a pris vie.

Image
Rick Hansen au Cap Spear, à côté de l’enseigne « Le Cap Spear, l’endroit le plus à l’est du Canada ».
Hero

Été 1986

Lieux de déplacement en fauteuil roulant : Floride; Géorgie; Caroline du Sud; Caroline du Nord; Virginie; District de Columbia; Maryland; Pennsylvanie; New Jersey; New York; Connecticut; Rhode Island; Massachusetts; New Hampshire; Maine; Terre-Neuve

À l’été 1986, M. Hansen et l’équipe sont de retour en Amérique du Nord et se déplacent le long de la côte Est, jusqu’au Canada. 

L’enthousiasme et l’anticipation montent avant le retour de l’équipe au Canada après plus de 17 moins et 33 pays. Sous un ciel ensoleillé au cap Spear, à Terre-Neuve, M. Hansen et l’équipe débutent leur long périple jusqu’à la maison. 

Image
Rick Hansen receiving a $1 million dollar check from Canadian Prime Minister, Brian Mulroney.
Hero

Automne 1986

Lieux de déplacement en fauteuil roulant : Nouvelle-Écosse; Île-du-Prince-Édouard; Nouveau-Brunswick; Québec; Ontario

Le vendredi 23 octobre, M. Hansen traverse le pont qui sépare Hull, au Québec, et Ottawa, en Ontario, pour se rendre à la Colline du Parlement. Là, avec beaucoup d’attention des médias, le premier ministre Brian Mulroney dépose un chèque de 1 million de dollars dans un sceau que tient M. Hansen. Dans les journaux nationaux, en grands titres, on trouve : « La goutte de 1 million de dollars dans l’océan ». Le chèque représente des fonds nécessaires et l’engagement du gouvernement envers la Tournée et ce qu’elle représente.

Image
Des gens se joignent à Rick Hansen, dans leur fauteuil roulant, pendant la Tournée mondiale Rick Hansen.
Hero

Automne 1986

La Tournée continue sa route en Ontario et « St Elmo’s Fire » joue sur les ondes. 

Image
Le 6 décembre 1986, Rick Hansen pousse son fauteuil roulant d’hiver à quatre roues motrices près de Parry Sound, en Ontario.
Hero

Hiver 1986

Lieux de déplacement en fauteuil roulant : Ontario; Manitoba, Saskatchewan; Alberta

Un dernier fait saillant privé pour M. Hansen avant de quitter l’Ontario : un arrêt rempli d’émotions près de Thunder Bay où son ami Terry Fox a terminé son Marathon de l’espoir.

Pendant l’hiver, M. Hansen traverse les Prairies froides – des Canadiens et des Canadiennes longent les autoroutes enneigées pour l’encourager. Le premier ministre l’Alberta, Don Getty, promet que son gouvernement fournira des fonds de contrepartie pour tous les dons faits à la Tournée dans la province – cet apport de contrepartie s’élève à 2,45 millions de dollars.

Image
Rick Hansen crossing banner in Williams Lake, British Columbia
Hero

Printemps 1987

Lieux de déplacement en fauteuil roulant : Colombie-Britannique

Le 19 mars 1987, la Tournée mondiale Rick Hansen arrive en Colombie-Britannique. Une petite distance de 2 000 milles sépare M. Hansen et son équipe du fil d’arrivée à Vancouver. Ils y sont presque.

Une mer de rubans et de ballons jaunes est à la rencontre de l’équipe le 2 avril 1987 lorsqu’elle arrive à Williams Lake – ville natale de M. Hansen. Après une journée de repos, la Tournée passe par le parc national des Glaciers, le déconcertant col Rogers pour finalement arriver à Vancouver.

Image
Homecomming celebration at BC Place Stadium.
Hero

Printemps 1987

Le 22 mai 1987, M. Hansen et toute l’équipe de la TMRH traverse le pont Port Mann pour arriver à Vancouver. Des milliers de personnes se rassemblent pour les accueillir et longent les rues jusqu’à leur arrêt final, l’endroit qu’ils avaient décidé deux ans plus tôt : Oakridge. Expérience extrêmement réjouissante, l’équipe a peine à croire ce qu’elle vient d’accomplir. 

Le lendemain, plus de 50 000 personnes se rassemblent au stade BC Place pour une énorme célébration. M. Hansen se souvient de ce moment : « C’était une merveilleuse et chaleureuse célébration – un hommage et une promesse d’importance aux personnes ayant des handicaps qui vivent dans notre province et notre pays ». 

Image
Des gens à fauteuil roulant accompagnent Rick Hansen pendant la Tournée mondiale Rick Hansen.
Hero

Printemps 1987

Regardez le périple de M. Hansen au Canada.

Rêve de la tournée

Pourquoi parcourir le monde en fauteuil roulant?

Équipe de la tournée

Rencontrez les personnes formidables qui forment l’équipe de la TMRH.

Galerie de la tournée

Consultez les photos et vidéos d’archives de Rick Hansen et de son équipe à différentes étapes de la Tournée.

Restez en contact!

Inscrivez-vous pour recevoir les courriels de la Fondation et rester à jour au sujet de notre impact et de nos programmes.