Nos ambassadeurs forment un groupe diversifié de personnes ayant une déficience visuelle ou auditive ou encore une mobilité réduite et font des présentations dans les écoles et les organismes de tout le Canada, de Vancouver à St. John’s.


Découvrez les membres de notre équipe en vous servant du filtre ci-dessous pour chercher des ambassadeurs dans votre région! Si vous recherchez un ambassadeur en particulier, veuillez utiliser notre barre d’outils de recherche pour y inscrire un nom. 

Alberta

Thumbnail

Bean Gill

Bean a été nommée Miss Wheelchair Canada 2018 (Miss Fauteuil roulant Canada 2018) et travaille comme ambassadrice auprès des clients pour Project WALK. Elle raconte son récit pour montrer ce qui est possible pour les personnes ayant un handicap, et ainsi aider à éliminer les obstacles comportementaux. .

Bean a été nommée Miss Wheelchair Canada 2018 (Miss Fauteuil roulant Canada 2018) et travaille comme ambassadrice auprès des clients pour Project WALK. Elle raconte son récit pour montrer ce qui est possible pour les personnes ayant un handicap, et ainsi aider à éliminer les obstacles comportementaux. .Il y a plusieurs années, lorsqu’elle était à Las Vegas avec des amis, Bean s’est réveillée en ressentant une douleur extrême dans le bas du dos. Un virus avait attaqué son système, la laissant paralysée de la taille jusqu’aux pieds.Bean se sentait abattue et pensait que tous ses espoirs et ses rêves avaient été détruits. Mais elle s’est promis de marcher de nouveau, coûte que coûte. En réadaptation, sa mentalité a changé et elle a commencé à voir les choses de façon positive et à accepter ce qui lui arrivait. Dans ses temps libres, elle aime faire du yoga et passer du temps avec sa famille. 

Thumbnail

Kuen Tang

Kuen a réalisé plusieurs premières : la première personne quadriplégique au monde à avoir écrit des bandes dessinées pour DC Comics, la première personne quadriplégique à avoir fait de la simulation fonctionnelle électrique en aviron en Amérique du Nord et la première personne quadriplégique à avoir escaladé le sommet Ha Ling dans les Rocheuses. Elle retournait chez elle en voiture après de courtes vacances lorsque son véhicule est sorti de l’autoroute et est passé par-dessus une falaise. Elle a été éjectée de la voiture et a subi une lésion médullaire.

Kuen a réalisé plusieurs premières : la première personne quadriplégique au monde à avoir écrit des bandes dessinées pour DC Comics, la première personne quadriplégique à avoir fait de la simulation fonctionnelle électrique en aviron en Amérique du Nord et la première personne quadriplégique à avoir escaladé le sommet Ha Ling dans les Rocheuses. Elle retournait chez elle en voiture après de courtes vacances lorsque son véhicule est sorti de l’autoroute et est passé par-dessus une falaise. Elle a été éjectée de la voiture et a subi une lésion médullaire. Lorsqu’elle s’est réveillée après une semaine dans le coma, elle a dû faire face à une nouvelle réalité. Elle a accepté que son corps n ;était plus le même, mais elle croyait que ses nombreux rêves pouvaient devenir réalité. Et c’est ce qui s’est passé. Kuen a obtenu son baccalauréat en éducation à l’Université de l’Alberta et s’est lancée dans de nouvelles aventures. Dans ses temps libres, elle aime peindre, travailler le bois et faire des activités de verrerie. Elle aime aussi le rugby, le ski alpin et la randonnée pédestre.

Thumbnail

Marilyn Erho

Marilyn travaille comme coordonnatrice du soutien par les pairs pour SCI Alberta et se passionne pour le vélo à main. Quand elle n’est pas à vélo, elle profite de l’influence tranquille de son jardin.Quand elle avait 25 ans, Marilyn et son mari ont été frappés par un conducteur venant en sens inverse qui venait de faire une crise et avait traversé la ligne centrale de la route.

Marilyn travaille comme coordonnatrice du soutien par les pairs pour SCI Alberta et se passionne pour le vélo à main. Quand elle n’est pas à vélo, elle profite de l’influence tranquille de son jardin.Quand elle avait 25 ans, Marilyn et son mari ont été frappés par un conducteur venant en sens inverse qui venait de faire une crise et avait traversé la ligne centrale de la route. Marilyn a subi une lésion médullaire, et heureusement, son mari a survécu à l’accident. Immédiatement après avoir subi sa blessure, Marilyn a eu beaucoup de doutes sur son avenir. Elle a tiré le meilleur de chaque jour grâce à son attitude positive et sa détermination. Elle a appris à apprécier les choses simples et est fière chaque fois qu’elle en fait plus que ce que les gens pensent qu’elle est capable de faire. Elle aime raconter son récit pour aider les autres.

Thumbnail

Ryan Sturgeon

Ryan est titulaire d’une maîtrise en psychologie du counseling et occupe un poste de travailleur communautaire en santé mentale. À 16 ans, il a fait un accident de plongeon qui l’a rendu partiellement quadriplégique. Il a ensuite passé plusieurs mois à l’hôpital à faire de la physiothérapie et à subir des opérations.

Ryan est titulaire d’une maîtrise en psychologie du counseling et occupe un poste de travailleur communautaire en santé mentale. À 16 ans, il a fait un accident de plongeon qui l’a rendu partiellement quadriplégique. Il a ensuite passé plusieurs mois à l’hôpital à faire de la physiothérapie et à subir des opérations. Reconnaissant d’être en vie, Ryan ne laisse rien entraver sa route. Il est maintenant marié et fier père de quatre enfants. Il travaille à devenir Toastmaster distingué. Il aime faire du camping, passer du temps avec sa famille et organiser des événements visant à sensibiliser les gens aux handicaps. 

Soyons le changement que nous voulons voir dans le Monde. – Gandhi
Thumbnail

Ryan Yeadon

Ryan travaille pour la Ville de Calgary et aime faire du bénévolat et redonner à sa communauté. Pendant l’été, on le voit souvent au réservoir à faire de la paravoile avec des groupes ou sur les pistes cyclables de la ville à faire du vélo à main.Il est né dans une petite communauté d’élevage et d’exploitation forestière et il a passé beaucoup de temps dehors à explorer et camper.

Ryan travaille pour la Ville de Calgary et aime faire du bénévolat et redonner à sa communauté. Pendant l’été, on le voit souvent au réservoir à faire de la paravoile avec des groupes ou sur les pistes cyclables de la ville à faire du vélo à main.Il est né dans une petite communauté d’élevage et d’exploitation forestière et il a passé beaucoup de temps dehors à explorer et camper. Après avoir obtenu son diplôme, il a travaillé comme pompier forestier, puis dans les champs de pétrole. Il a toujours aimé le vélo de montagne. Tandis qu’il se promenait à vélo sur un sentier près de chez lui, il a perdu le contrôle, est passé par-dessus le guidon et a subi une lésion médullaire en tombant.Après s’être rétabli de son accident, Ryan a trouvé de nouvelles façons de profiter du plein air. Il s’est découvert une nouvelle passion, le hockey sur luge, et il est actuellement gardien de but pour les Scorpions de Calgary.

Thumbnail

Shauna Paisley Cooper

Shauna est mère au foyer et entraîne l’équipe de soccer de sa fille. Elle fait du bénévolat pour différents programmes scolaires et activités de collecte de fonds. Elle parle aux patients qui ont récemment subi des lésions médullaires au Glenrose Rehabilitation Hospital et fait du bénévolat pour le programme d’aventures sportives adaptées pour SCI-Alberta.

Shauna est mère au foyer et entraîne l’équipe de soccer de sa fille. Elle fait du bénévolat pour différents programmes scolaires et activités de collecte de fonds. Elle parle aux patients qui ont récemment subi des lésions médullaires au Glenrose Rehabilitation Hospital et fait du bénévolat pour le programme d’aventures sportives adaptées pour SCI-Alberta. Elle était une femme et une mère dynamique et athlétique lorsqu’elle est tombée de son vélo de montagne et s ;est brisé le cou, ce qui l’a laissée quadriplégique. Après six mois à l’hôpital, elle est rentrée à la maison où elle a éprouvé de la difficulté à jouer son rôle d’épouse et de mère en fauteuil roulant. Elle a fait face pendant environ un an, un an et demi à la dépression, mais elle l’a finalement surmontée. Depuis lors, Shauna n’a jamais regardé en arrière. Elle aime faire du vélo à main, du kayak et du camping avec sa famille. Elle aime aussi les émissions de téléréalité et le théâtre.

Thumbnail

Stephanie Carvalho

Elle est adjointe à l’équité en matière d’emploi dans la division des ressources humaines à l’Université de l’Alberta et est membres active à son église. Elle aime passer du temps avec sa famille et ses amis.  À quatre ans, on a diagnostié qu’elle était atteinte d’une maladie génétique : l’atrophie chronique du nerf optique, et a perdu la capacité de voir.

Elle est adjointe à l’équité en matière d’emploi dans la division des ressources humaines à l’Université de l’Alberta et est membres active à son église. Elle aime passer du temps avec sa famille et ses amis.  À quatre ans, on a diagnostié qu’elle était atteinte d’une maladie génétique : l’atrophie chronique du nerf optique, et a perdu la capacité de voir. Confrontée à ce changement soudain et permanent, la famille de Stephanie était inquiète pour son avenir et se demandait si sa vie serait limitée par sa cécité. Stephanie croit que son attitude positive et sa volonté de fer lui ont permis de surmonter les obstacles. Vivre avec une perte de la vision n’a pas changé les choix qu’elle avait faits ni les objectifs qu’elle s’était fixés, et elle réussit tout ce à quoi elle tient vraiment.

Thumbnail

Susan Littlechilds

Susan se passionne pour la communauté agricole et se porte bénévole comme leader au sein de l’organisme 4-H et membre du conseil du Camp Mackinicholea. Elle est également championne de l'INCA. Elle avait toujours fait preuve d’engagement dans les écoles de ses enfants et dans la communauté.

Susan se passionne pour la communauté agricole et se porte bénévole comme leader au sein de l’organisme 4-H et membre du conseil du Camp Mackinicholea. Elle est également championne de l'INCA. Elle avait toujours fait preuve d’engagement dans les écoles de ses enfants et dans la communauté. La conduite de véhicules constituait une partie déterminante de sa vie, elle qui livrait le courrier pour Postes Canada. En 2012, on lui a diagnostiqué une maladie dégénérative des yeux et n’a pas pu continuer à conduire. Cela a porté un coup à son indépendance et à sa liberté financière. La réalité d’avoir à dépendre des autres pour recevoir de l’aide a constitué sa leçon à la fois la plus difficile et la plus importante. Elle étudie actuellement à temps plein à l’Université Athabasca en vue d’obtenir un baccalauréat en psychologie. Dans ses temps libres, elle participe à des courses à obstacles et des courses dans la boue avec son fils. Elle aime également la course, la pêche, le camping et l’agriculture.

Colombie Britannique

Thumbnail

Arnold Cheng

Arnold ne s’attendait pas à devenir passionné de basketball en fauteuil roulant, ni même à faire du bungee en fauteuil roulant. Cependant, il savait comment persévérer et s’adapter au changement. Il venait de passer une année à travailler à l’étranger après avoir terminé ses études à l’université quand la couche protectrice autour de sa moelle épinière s’est détériorée, le laissant paralysé des pieds à la taille.

Arnold ne s’attendait pas à devenir passionné de basketball en fauteuil roulant, ni même à faire du bungee en fauteuil roulant. Cependant, il savait comment persévérer et s’adapter au changement. Il venait de passer une année à travailler à l’étranger après avoir terminé ses études à l’université quand la couche protectrice autour de sa moelle épinière s’est détériorée, le laissant paralysé des pieds à la taille. En dépit de la blessure, déménager de Vancouver à l’étranger et vice versa lui a appris quelque chose d’extrêmement important : comment s’adapter à de nouvelles situations. Il a perçu l’utilisation d’un fauteuil roulant comme un autre ajustement sur une longue liste d’ajustements qu’il avait eus à faire récemment. Au cours de son rétablissement, il a commencé à communiquer des renseignements au sujet de son handicap sur son blogue. Ses amis lui ont suggéré de s’engager au sein d’organismes travaillant avec des personnes ayant un handicap. C’est ce qui l’a amené à essayer de nouvelles choses et à toujours chercher de nouvelles aventures.  

Thumbnail

Chris Somerville

La passion que voue depuis longtemps Chris à la planche à roulettes l’a incité à ouvrir une entreprise florissante, Street Dreamz Boardshop, à Delta, en Colombie-Britannique. Il aime aller et venir dans les planchodromes sur son fauteuil roulant et passer du temps dans sa communauté. Chris menait une carrière de rouliplanchiste de compétition lorsqu’il a été impliqué dans un grave accident de la route.

La passion que voue depuis longtemps Chris à la planche à roulettes l’a incité à ouvrir une entreprise florissante, Street Dreamz Boardshop, à Delta, en Colombie-Britannique. Il aime aller et venir dans les planchodromes sur son fauteuil roulant et passer du temps dans sa communauté. Chris menait une carrière de rouliplanchiste de compétition lorsqu’il a été impliqué dans un grave accident de la route. L’auto à bord de laquelle il se trouvait en tant que passager a percuté violemment la bordure du trottoir, laissant Chris paraplégique. Il a passé plusieurs mois à l’hôpital pour se remettre de l’accident.  Aujourd’hui, Chris aime passer du temps avec sa fiancée ainsi que les membres de sa famille élargie et ses amis. Il aime aussi aller au parc avec ses deux bulldogs. Une de ses activités préférées est le camping.

Thumbnail

Grant Hardy

Grant a récemment obtenu un baccalauréat en philosophie de l’Université de la Colombie-Britannique. Il est présentateur-télé pour Accessible Media où il parle de technologie et de gens d’inspiration et couvre des événements dans la collectivité. Il est né atteint d’amaurose congénitale de Leber, affection génétique qui cause la cécité.

Grant a récemment obtenu un baccalauréat en philosophie de l’Université de la Colombie-Britannique. Il est présentateur-télé pour Accessible Media où il parle de technologie et de gens d’inspiration et couvre des événements dans la collectivité. Il est né atteint d’amaurose congénitale de Leber, affection génétique qui cause la cécité. Le fait d’être aveugle depuis la naissance a ses limites, mais Grant mène une vie très positive et continue de prouver qu’il est une personne ordinaire et capable.

Thumbnail

Iris Thompson

Iris est mère à la maison de deux jeunes filles et fait du bénévolat comme compagnone-conseillère à l’INCA. On a diagnostiqué chez elle des problèmes oculaires chroniques quand elle était enfant, ce qui la obligé à subir de nombreux traitements et opérations aux yeux. À 35 ans, elle a perdu totalement la vue en raison d’une tumeur vasculaire derrière la rétine.

Iris est mère à la maison de deux jeunes filles et fait du bénévolat comme compagnone-conseillère à l’INCA. On a diagnostiqué chez elle des problèmes oculaires chroniques quand elle était enfant, ce qui la obligé à subir de nombreux traitements et opérations aux yeux. À 35 ans, elle a perdu totalement la vue en raison d’une tumeur vasculaire derrière la rétine.Elle a acquis de nombreuses compétences afin de pouvoir effectuer ses tâches quotidiennes de façon indépendante, par exemple accompagner ses enfants à l’école, organiser les tâches domestiques et s’impliquer dans sa communauté. Elle prévoit aussi retourner à l’école pour entreprendre une nouvelle carrière. Pour s’amuser, elle aime lire, tricoter et faire de longues marches ainsi que jouer au curling et faire des randonnées avec son mari.

Thumbnail

Jenna Reed-Cote

Selon Jenna, les occasions emballantes et agréables entraînent la confiance en soi. Elle a participé à la course à obstacles Tough Mudder Half 2016 et est en voie d’obtenir sa maîtrise en travail social. Elle souhaite faire carrière dans le système de soins de santé pédiatriques.

Selon Jenna, les occasions emballantes et agréables entraînent la confiance en soi. Elle a participé à la course à obstacles Tough Mudder Half 2016 et est en voie d’obtenir sa maîtrise en travail social. Elle souhaite faire carrière dans le système de soins de santé pédiatriques. Atteinte de spina-bifida à la naissance, Jenna se sert d’un fauteuil roulant. Bien que son handicap puisse parfois lui rendre la vie difficile, il ne l’a pas empêchée d’obtenir une ceinture noire deuxième dan en karaté, ainsi que le respect des gens. Son attitude positive lui a donné le courage et la confiance nécessaires pour déménager seule à l’autre bout du pays, commencer une nouvelle vie et se faire de nouveaux amis. Elle aime parler en public et s’entraîne quatre fois par semaine.

rgb(43, 40, 38); 12ptSon attitude positive lui a donné le courage et la confiance nécessaires pour déménager seule à l’autre bout du pays, commencer une nouvelle vie et se faire de nouveaux amis. Elle aime parler en public et s’entraîne quatre fois par semaine. –
Thumbnail

Jessica Kruger

Jessica en est à sa dernière année à l’Université Simon Fraser et est également conférencière pour Worksafe BC et joueuse de rugby en fauteuil roulant. Elle est également pâtissière et décoratrice de gâteau et a eu la chance d’être le visage de Something Sweet, un parfum de Lise Watier. Avant son accident, Jessica était une adolescente active qui jouait au basketball et au softball.

Jessica en est à sa dernière année à l’Université Simon Fraser et est également conférencière pour Worksafe BC et joueuse de rugby en fauteuil roulant. Elle est également pâtissière et décoratrice de gâteau et a eu la chance d’être le visage de Something Sweet, un parfum de Lise Watier. Avant son accident, Jessica était une adolescente active qui jouait au basketball et au softball. Elle rêvait d’exercer une profession qui lui permettrait d’aider les personnes ou les animaux, comme celle de psychologue ou de vétérinaire. Un été, tandis qu’elle travaillait pour une petite entreprise de peinture, Jessica s’est évanouie et est tombée d’une échelle, ce qui l’a laissée quadriplégique. Au cours de la période de réadaptation, Jessica a dû composer avec les frustrations associées à la vie en fauteuil roulant, mais elle s’est vite rendu compte que les personnes en fauteuil roulant étaient capables de faire les mêmes choses que les personnes sans handicap, mais de façon différente.

Thumbnail

Jim Ryan

Jim sait que c’est le soutien de sa femme, de sa famille et de ses amis qui l’aide tous les jours. Il espère raconter son histoire comme bénévole de la Fondation Rick Hansen. En mars 2016, Jim a glissé tandis qu’il plongeait sur une grande vague à Hawaii.

Jim sait que c’est le soutien de sa femme, de sa famille et de ses amis qui l’aide tous les jours. Il espère raconter son histoire comme bénévole de la Fondation Rick Hansen. En mars 2016, Jim a glissé tandis qu’il plongeait sur une grande vague à Hawaii. La vague a poussé sa tête dans le sable, ce qui lui a brisé le cou. Il a été paralysé immédiatement et a failli se noyer en raison de sa blessure. Il est aujourd ;hui quadriplégique avec peu de mobilité dans les bras et les jambes. Avant sa blessure, Jim travaillait comme pilote de ligne et pratiquait différents sports, y compris le golf, le hockey, la planche à bras et le cyclisme. Depuis sa blessure, il explore de nouvelles possibilités d’emplois et d’activités bénévoles.

Thumbnail

Kirsten Sharp

Kirsten a travaillé comme productrice dans l’industrie de l’animation et du cinéma pendant près de 10 ans. Elle occupe maintenant le poste de spécialiste du soutien par les pairs chez Spinal Cord Injury BC. À 14 ans pendant un voyage de ski à Whistler, elle a accidentellement frappé un saut artificiel et a atterri dans un trou de neige au pied des arbres.

Kirsten a travaillé comme productrice dans l’industrie de l’animation et du cinéma pendant près de 10 ans. Elle occupe maintenant le poste de spécialiste du soutien par les pairs chez Spinal Cord Injury BC. À 14 ans pendant un voyage de ski à Whistler, elle a accidentellement frappé un saut artificiel et a atterri dans un trou de neige au pied des arbres. L’impact a rompu la colonne vertébrale de Kirsten, la laissant paraplégique. Son attitude et sa conception de la vie avaient toujours été positives et l’accident n’a rien changé à cela; elle est retournée à l’école le même jour qu’elle a terminé sa réadaptation, déterminée à aller de l’avant. Kristen a ensuite fréquenté l’université, où elle a obtenu un diplôme conjoint en administration des affaires et en psychologie. Elle détient aussi un diplôme en production télévisuelle. Elle fait également du tennis de compétition et aime nager, faire de l’aviron et faire du vélo. 

Thumbnail

Kyle Gieni

Kyle travaille pour un cabinet d’avocats et fait du bénévolat au centre d’éducation physique adaptée, PARC, à ICORD. En 2013 et 2015, il a été membre de l’équipe nationale d’unihockey en fauteuil roulant qui a représenté le Canada en Hollande. Depuis les cinq dernières années, il joue au hockey sur luge pour l’équipe provinciale de la Colombie-Britannique et a gagné les Championnats canadiens de l’Ouest à deux reprises.

Kyle travaille pour un cabinet d’avocats et fait du bénévolat au centre d’éducation physique adaptée, PARC, à ICORD. En 2013 et 2015, il a été membre de l’équipe nationale d’unihockey en fauteuil roulant qui a représenté le Canada en Hollande. Depuis les cinq dernières années, il joue au hockey sur luge pour l’équipe provinciale de la Colombie-Britannique et a gagné les Championnats canadiens de l’Ouest à deux reprises. Kyle a subi une lésion médullaire et une blessure à la tête après que les freins de son vélo ont lâché tandis qu’il dévalait une côte non goudronnée. Il a passé les trois mois qui ont suivi à l’hôpital pour récupérer et réapprendre à faire de simples tâches. Sa douleur a beaucoup diminué grâce aux exercices et activités de réadaptation, mais il doit principalement son succès à ses proches qui l’ont aidé pendant son parcours. Il vit actuellement avec sa compagne de longue date, avec qui il espère passer le reste de sa vie.

Thumbnail

Leanor Vlug

Leanor a étudié au Collège Gallaudet à Washington, D.C., a obtenu une maîtrise en éducation des adultes et a enseigné aux adultes sourds et malentendants pendant 25 ans.

Leanor a étudié au Collège Gallaudet à Washington, D.C., a obtenu une maîtrise en éducation des adultes et a enseigné aux adultes sourds et malentendants pendant 25 ans. Elle est actuellement conseillère en élaboration de programmes et bénévole. À l’âge de 10 ans, sa vie a changé radicalement après être devenue sourde des suites des effets d’un médicament. Le fait de ne pouvoir écouter les conversations et de devoir compter sur les autres pour lui dire ce qui se passait était très frustrant pour elle, et elle se sentait isolée de sa famille et de ses amis. Mais quand elle a commencé à rencontrer d’autres enfants et adultes sourds, son monde s’est agrandi. Elle a élevé deux filles entendantes avec son conjoint, également sourd. Elle aime lire et passer du temps avec sa famille.

Thumbnail

Louisa Bridgman

Louisa possède un baccalauréat en administration des affaires et en psychologie et travaille actuellement pour la fondation Disability, où elle aide les autres à trouver des activités de loisir et du travail. Elle est née avec la paralysie cérébrale, mais elle savait qu’elle pouvait devenir une membre éduquée et productive de la société. À l’école primaire, elle a subi de la discrimination dans un milieu scolaire non inclusif; ce n’est qu’à l’école secondaire qu’elle a été complètement intégrée parmi ses pairs.

Louisa possède un baccalauréat en administration des affaires et en psychologie et travaille actuellement pour la fondation Disability, où elle aide les autres à trouver des activités de loisir et du travail. Elle est née avec la paralysie cérébrale, mais elle savait qu’elle pouvait devenir une membre éduquée et productive de la société. À l’école primaire, elle a subi de la discrimination dans un milieu scolaire non inclusif; ce n’est qu’à l’école secondaire qu’elle a été complètement intégrée parmi ses pairs. Après être partie de la maison, Louisa a vécu dans un établissement de soins pendant quelque temps, mais aujourd’hui, elle vit de façon indépendante. Lorsqu’elle ne défend pas les droits des personnes ayant un handicap physique, elle fait du théâtre, elle travaille comme mannequin et écrit de la poésie.

Thumbnail

Marco Pasqua

Marco est né atteint de paralysie cérébrale, mais grâce à ses parents, qui l’ont initié au sport dès un jeune âge, il s’est épanoui. Il participe aux Jeux de la Colombie-Britannique pour les athlètes ayant un handicap depuis 1994 et a remporté 22 médailles d’or, 10 médailles d’argent et deux médailles de bronze dans diverses épreuves sportives. Au fil des ans, Marco a défendu les personnes ayant un handicap par son travail bénévole au sein de l’organisme Timbres de Pâques, de la société Lions de la Colombie-Britannique, de la fondation Sunshine, de l’organisme Active Living Alliance et de Centraide.

Marco est né atteint de paralysie cérébrale, mais grâce à ses parents, qui l’ont initié au sport dès un jeune âge, il s’est épanoui. Il participe aux Jeux de la Colombie-Britannique pour les athlètes ayant un handicap depuis 1994 et a remporté 22 médailles d’or, 10 médailles d’argent et deux médailles de bronze dans diverses épreuves sportives. Au fil des ans, Marco a défendu les personnes ayant un handicap par son travail bénévole au sein de l’organisme Timbres de Pâques, de la société Lions de la Colombie-Britannique, de la fondation Sunshine, de l’organisme Active Living Alliance et de Centraide. Il a démarré sa propre entreprise comme conférencier motivateur et a parlé à l’occasion de l’événement TEDxStanleyPark et de l’événement Duke Of Edinburgh Awards. En 2013, il a été nommé entrepreneur de l’année par la Self-Employment and Entrepreneur Development Society et, en 2014, il a reçu une nomination au Top 30 des entreprises de la Colombie-Britannique dirigées par une personne de moins de 30 ans.

Thumbnail

Marika van Dommelen

Marika est membre de l’équipe du Programme scolaire de la Fondation Rick Hansen et est très enthousiaste à l’idée de commencer une nouvelle carrière comme mentore personnelle. Elle aime la photographie, et ses œuvres ont déjà été publiées.  Atteinte de spina bifida à la naissance, elle a une attitude positive et n’a jamais manqué de saisir ses chances, car elle a toujours cru qu’elle pouvait atteindre les nombreux buts qu’elle s’était fixés dans la vie et pour elle même.

Marika est membre de l’équipe du Programme scolaire de la Fondation Rick Hansen et est très enthousiaste à l’idée de commencer une nouvelle carrière comme mentore personnelle. Elle aime la photographie, et ses œuvres ont déjà été publiées.  Atteinte de spina bifida à la naissance, elle a une attitude positive et n’a jamais manqué de saisir ses chances, car elle a toujours cru qu’elle pouvait atteindre les nombreux buts qu’elle s’était fixés dans la vie et pour elle même.  À titre d’ex-para-athlète, Marika essaie de rester en forme en faisant de la course en fauteuil roulant ou du vélo. De toutes ses réalisations, celle dont elle est la plus fière est son rôle d’épouse et de mère d’un adolescent.

Thumbnail

Neil Matheson

Neil a obtenu un baccalauréat ès arts de l’Université de la Colombie-Britannique avant de commencer une carrière dans le domaine des TI. Il a travaillé pour la Disability Foundation comme mentor et agent de liaison pour les personnes ayant un handicap. Né avec la paralysie cérébrale, il s’est toujours servi de béquilles pour se déplacer, se mêler aux personnes n’ayant pas de handicap et mener une vie emballante et bien remplie.

Neil a obtenu un baccalauréat ès arts de l’Université de la Colombie-Britannique avant de commencer une carrière dans le domaine des TI. Il a travaillé pour la Disability Foundation comme mentor et agent de liaison pour les personnes ayant un handicap. Né avec la paralysie cérébrale, il s’est toujours servi de béquilles pour se déplacer, se mêler aux personnes n’ayant pas de handicap et mener une vie emballante et bien remplie. Devenu veuf depuis peu, il trouve difficile la vie de père monoparental ayant un handicap, mais aussi gratifiante, et son jeune fils lui apporte du bonheur tous les jours.  Quand il ne passe pas du temps avec son fils, Neil aime travailler à l’ordinateur, écrire et prendre des photos.

Thumbnail

Robb Dunfield

Robb est un artiste accompli qui peint avec la bouche et il gère des projets spéciaux pour le programme d’ambassadeurs de la Fondation Rick Hansen. Il est marié et père de jumelles, qui vont maintenant à l’université.Quand il était jeune, il s’est blessé grièvement en tombant d’un balcon du troisième étage.

Robb est un artiste accompli qui peint avec la bouche et il gère des projets spéciaux pour le programme d’ambassadeurs de la Fondation Rick Hansen. Il est marié et père de jumelles, qui vont maintenant à l’université.Quand il était jeune, il s’est blessé grièvement en tombant d’un balcon du troisième étage. Il a subi une lésion grave de la moelle épinière et, par conséquent, ne pouvait plus se déplacer et est devenu paralysé du cou jusqu’aux pieds. En plus, il nécessitait de la ventilation assistée 24 heures sur 24. Les médecins ne pensaient pas que Robb pourrait se réhabiliter complètement, il a donc vécu dans une institution pendant sept ans. Finalement, Robb et cinq autres personnes ayant des lésions similaires à la sienne se sont réunis pour établir la première maison de vie indépendante pour les personnes ayant une lésion médullaire grave. Il a vécu à cet endroit pendant six ans avant de se marier et d’emménager avec son épouse dans leur première maison.

Thumbnail

Teri Thorson

Teri mène une carrière enrichissante comme athlète paralympique et dessinatrice de mode. Elle est mère d’un jeune garçon et bénévole active pour la WC Race Series et SCI-BC. Elle a travaillé d’arrache-pied pour devenir indépendante.

Teri mène une carrière enrichissante comme athlète paralympique et dessinatrice de mode. Elle est mère d’un jeune garçon et bénévole active pour la WC Race Series et SCI-BC.

Elle a travaillé d’arrache-pied pour devenir indépendante. Lorsqu’elle était en vacance en Australie, le chauffeur de la voiture à bord de laquelle elle se trouvait a dérapé sur un virage en épingle à cheveux sur une route de gravier et le véhicule s’est renversé. Elle, qui avait déjà été danseuse professionnelle et mannequin travaillant dans l’industrie des logiciels, s’est retrouvée paraplégique.

Après avoir passé une année en réadaptation en Australie et à Vancouver, Teri a essayé de retrouver la vie qu’elle avait avant son accident. Même si les choses ont été difficiles, elle a remporté de nombreux succès.

Thumbnail

Tom McCandless

Tom a fait des centaines de présentations de géologie et a hâte maintenant de raconter l’histoire de son cheminement, de la farouche indépendance à l’interdépendance proactive. À 20 ans, il s’est inscrit dans une course de moto de 160 km dans le désert. Très tôt dans la course, il a laissé la piste et dépassé la foule.

Tom a fait des centaines de présentations de géologie et a hâte maintenant de raconter l’histoire de son cheminement, de la farouche indépendance à l’interdépendance proactive. À 20 ans, il s’est inscrit dans une course de moto de 160 km dans le désert. Très tôt dans la course, il a laissé la piste et dépassé la foule. Il s’est retrouvé nez à nez avec un bloc de roche tandis qu’il roulait à 80 km/h; il a sauté pour l’esquiver et a fait un tonneau dans les airs avec la moto. Quand il s’est réveillé plus tard après son opération, il était paraplégique. Après plusieurs semaines à l’hôpital, Tom est retourné à l’université et avec l’aide de nouveaux amis et mentors, il a obtenu son baccalauréat en géologie. Il détient aujourd’hui un doctorat en géologie et est professeur auxiliaire dans deux universités. Il est président d’un cabinet-conseil international et a participé à la découverte de deux mines de diamants au Canada.

Thumbnail

Trent Seymour

Trent a appris les méthodes traditionnelles de la chasse, de la pêche et de la conservation de la nourriture de ses parents et de ses grand-mères. Il est Dakelh d’ascendance Lheidli T’enneh. Il appartient au clan de la Grenouille.

Trent a appris les méthodes traditionnelles de la chasse, de la pêche et de la conservation de la nourriture de ses parents et de ses grand-mères. Il est Dakelh d’ascendance Lheidli T’enneh. Il appartient au clan de la Grenouille. Sa maison est située sur la rive du fleuve Fraser, au même endroit où était située la maison de ses arrière-grands-parents. Depuis son enfance, il aime pratiquer des sports. Il a commencé le soccer à 5 ans, ensuite il s’est mis au taekwondo, au baseball et au hockey. Tandis qu’il était à la chasse avec ses amis près de son domicile en 2014, il a été blessé dans un accident de tir qui l’a laissé paraplégique. Trent croit qu’avec le travail et la persévérance, tout est possible. Il continue de pratiquer des sports et à poursuivre ses études. Il essaie de se tailler une place au sein des équipes de basketball en fauteuil roulant et de hockey sur luge de la Colombie-Britannique. Il porte un regard très positif sur la vie malgré les complications associées à ses blessures et il se sent chanceux d’avoir une famille et des amis qui le soutiennent.

Manitoba

Thumbnail

Darrin Luke

Darrin a trois diplômes universitaires, un emploi qu’il aime au sein d’une entreprise formidable et deux beaux-fils qu’il élève avec son épouse. Il aime faire du sport comme du hockey sur luge et du tennis en fauteuil roulant. Il fait également du ski nautique et a terminé trois demi-marathons.

Darrin a trois diplômes universitaires, un emploi qu’il aime au sein d’une entreprise formidable et deux beaux-fils qu’il élève avec son épouse. Il aime faire du sport comme du hockey sur luge et du tennis en fauteuil roulant. Il fait également du ski nautique et a terminé trois demi-marathons. À 10 ans, on lui a diagnostiqué une tumeur cancéreuse à la colonne vertébrale. Les médecins ne pensaient pas qu’il survivrait, mais il a réussi à vaincre le cancer grâce à un traitement de chimiothérapie et de radiothérapie intensif. Son cancer l’a cependant laissé paralysé. Il a toutefois réussi à retrouver sa mobilité entre 15 et 21 ans. Grâce à des efforts soutenus, il a réappris beaucoup de choses comme s’habiller, se laver et conduire. Il a également appris à composer avec un grand nombre d’émotions difficiles comme la culpabilité et la colère. Aujourd’hui, Darrin mène une vie qu’il croyait ne jamais pouvoir mener.

Thumbnail

Jared Funk

Ancien athlète d’Équipe Canada, Jared Funk participe à des compétitions de rugby en fauteuil roulant depuis 2001. Il a remporté trois médailles paralympiques, soit l’argent en 2004 à Athènes, le bronze en 2008 à Pékin 2008 et l’argent en 2012 à Londres. Il a été initié au rugby en fauteuil roulant en 1993 après avoir été victime d’un accident de voiture qui l’a laissé quadriplégique à 18 ans.

Ancien athlète d’Équipe Canada, Jared Funk participe à des compétitions de rugby en fauteuil roulant depuis 2001. Il a remporté trois médailles paralympiques, soit l’argent en 2004 à Athènes, le bronze en 2008 à Pékin 2008 et l’argent en 2012 à Londres. Il a été initié au rugby en fauteuil roulant en 1993 après avoir été victime d’un accident de voiture qui l’a laissé quadriplégique à 18 ans. Après les Jeux paralympiques de 2012 à Londres, Jared a fait une pause du rugby en fauteuil roulant pour passer du temps chez lui avec sa femme et ses trois jeunes enfants. Il a ensuite fait partie de l’équipe IMPACT de l’organisme Manitoba Liquor & Lotteries comme coordonnateur. Il a repris l’entraînement et fait partie de l’équipe de rugby en fauteuil roulant du Manitoba. Jared espère inspirer les amateurs de sport ou qui considèrent le sport qu’il y a des moyens de le pratiquer. Le fait d’avoir une blessure peut signifier le début de quelque chose d’encore plus grand. Si l’on trouve la volonté, on trouve les moyens d’y arriver et Jared en est la preuve.

Thumbnail

Paula Orecklin

Paula célèbre son handicap en tournant un documentaire. Depuis 15 ans, elle vit avec le syndrome complexe de la douleur locale.  À l’âge de 13 ans, elle s’est foulé une cheville.

Paula célèbre son handicap en tournant un documentaire. Depuis 15 ans, elle vit avec le syndrome complexe de la douleur locale.  À l’âge de 13 ans, elle s’est foulé une cheville. Depuis, chacun de ses mouvements provoque une douleur excessive. Son état a été diagnostiqué plus d’un an plus tard. Bien qu’elle ait dû quitter l’université quand ses nouveaux médicaments la rendaient incapable de se concentrer et de penser, elle fait quand même preuve d’un esprit positif. Elle se déplace à l’aide d’une cane ou en fauteuil roulant.

Quand je parle à d’autres personnes qui souffrent de douleur chronique, je leur dis : “Nous souffrons peut-être, mais nous n’avons pas à souffrir seuls”. Maintenant, je trouve toujours que cet énoncé est vrai. Peu importe ce que vous vivez, vous n’êtes pas seul. Racontez votre histoire et vous serez surpris de voir combien de gens vivent la même chose que vous. – Paula Orecklin
Thumbnail

Samuel Unrau

Joueur actif de tennis en fauteuil roulant et de hockey sur luge, Samuel a remporté cinq médailles d’argent aux Jeux d’été de l’Ouest du Canada en 2007 et 2011 ainsi qu’une médaille d’or et une médaille d’argent aux Championnats de l’Ouest de hockey sur luge, en 2010. Il s’est classé au 12e rang aux Championnats nationaux de tennis en fauteuil roulant en 2015.  Il est né avec le spina bifida et il est paralysé à partir des genoux.

Joueur actif de tennis en fauteuil roulant et de hockey sur luge, Samuel a remporté cinq médailles d’argent aux Jeux d’été de l’Ouest du Canada en 2007 et 2011 ainsi qu’une médaille d’or et une médaille d’argent aux Championnats de l’Ouest de hockey sur luge, en 2010. Il s’est classé au 12e rang aux Championnats nationaux de tennis en fauteuil roulant en 2015.  Il est né avec le spina bifida et il est paralysé à partir des genoux. Il pratique de nombreux sports et a trouvé un groupe d’amis qui lui ont apporté du soutien. Bien qu’il ait dû faire face à de nombreux défis, il croit que ses expériences ont fait de lui la personne qu’il est aujourd’hui : un homme fort qui fait preuve d’une détermination inébranlable. Samuel a obtenu son baccalauréat en administration des affaires à l’Université de Winnipeg et travaille en vue d’obtenir le titre de CPA pour poursuivre une carrière en comptabilité.

Thumbnail

Sarah Anderson

Sarah, qui aspire à devenir enseignante, participe activement à la chorale, à l’ensemble vocal de jazz et au groupe de justice sociale de son école. Son dynamisme et sa détermination sont plus forts que tous les défis qu’elle doit relever. Après sa naissance, Sarah a reçu le diagnostic de paralysie cérébrale, maladie non évolutive qui touche la coordination des muscles et qui a nuit à sa capacité de marcher, de ramper ou de se servir efficacement de ses mains.

Sarah, qui aspire à devenir enseignante, participe activement à la chorale, à l’ensemble vocal de jazz et au groupe de justice sociale de son école. Son dynamisme et sa détermination sont plus forts que tous les défis qu’elle doit relever. Après sa naissance, Sarah a reçu le diagnostic de paralysie cérébrale, maladie non évolutive qui touche la coordination des muscles et qui a nuit à sa capacité de marcher, de ramper ou de se servir efficacement de ses mains. Les tremblements de Sarah ont progressé et cela a enfin abouti au diagnostic de dystonie généralisée.  Elle a appris à s’adapter à ses capacités et à cultiver ses désirs et ses rêves pour l’avenir. Excellente élève, Sarah a été inscrite au palmarès du doyen à son école pendant deux années consécutives. Elle offre des consultations sur les lois fédérales visant les personnes ayant un handicap et donne des présentations à Sustainable Living Academy Manitoba Events sur les enjeux relatifs à la justice et à l’équité sociale. Bien qu’elle ne soit pas toujours en mesure de fréquenter l’école à temps plein, cette jeune fille courageuse est en bonne voie d’obtenir son diplôme d’études secondaires à 18 ans et de faire carrière dans l’enseignement. 

Qu’elle soit positive ou négative, toute expérience de vie vous aide à devenir la personne que vous êtes censé être. – Sarah Anderson
Thumbnail

Zephania Mantaga

Zephania est directeur général du Canadian Multicultural Disability Center. Il a participé à de nombreux projets liés aux handicaps et à l’ethnicité. À cinq ans, Zephania a contracté la rougeole et a perdu la vue.

Zephania est directeur général du Canadian Multicultural Disability Center. Il a participé à de nombreux projets liés aux handicaps et à l’ethnicité. À cinq ans, Zephania a contracté la rougeole et a perdu la vue. Malgré tout, il n’a pas perdu sa détermination à surmonter les défis. Il a appris à croire en lui-même et à ne jamais abandonner. Aujourd’hui, il aide les gens de différentes origines ethnoraciales à faire face aux défis liés à la santé et à participer pleinement à la vie de leur communauté.

« Persévérez. » –

Nouveau-Brunswick

Thumbnail

Patrick Avery

Patrick possède un baccalauréat en psychologie et a été engagé par les Services correctionnels du Canada comme agent de libération conditionnelle en établissement. Aujourd’hui, il travaille toujours pour les Services correctionnels du Canada, mais la Division atlantique pour l’évaluation et les projets spéciaux. Après avoir subi une lésion médullaire à l’âge de 17 ans à l’issue d’un accident de voiture, Patrick a passé près de 14 mois dans des hôpitaux et en réadaptation.

Patrick possède un baccalauréat en psychologie et a été engagé par les Services correctionnels du Canada comme agent de libération conditionnelle en établissement. Aujourd’hui, il travaille toujours pour les Services correctionnels du Canada, mais la Division atlantique pour l’évaluation et les projets spéciaux. Après avoir subi une lésion médullaire à l’âge de 17 ans à l’issue d’un accident de voiture, Patrick a passé près de 14 mois dans des hôpitaux et en réadaptation. Aujourd’hui, il croit que la vie avec une déficience peut être un cadeau, qui offre différentes possibilités qu’il n’aurait pas eues autrement. Patrick croit qu’une blessure et une déficience ne définissent pas une personne, que seule l’attitude compte. Il aime inspirer les jeunes pour qu’ils posent un regard positif sur le monde autour d’eux et pour qu’ils voient ce qu’ils peuvent faire pour rendre le Canada plus accessible et inclusif pour tout un chacun.

Terre-Neuve-et-Labrador

Thumbnail

Alaina Butt

Alaina croit que chaque obstacle qu’elle rencontre et franchit ne fait que la rendre plus forte. Grâce à son optimisme et son merveilleux sens de l’humour, elle ne laisse rien la ralentir. Née avec le spina bifida, Alaina a appris à essayer de se débrouiller toute seule.

Alaina croit que chaque obstacle qu’elle rencontre et franchit ne fait que la rendre plus forte. Grâce à son optimisme et son merveilleux sens de l’humour, elle ne laisse rien la ralentir. Née avec le spina bifida, Alaina a appris à essayer de se débrouiller toute seule. Ses parents voulaient qu’elle soit indépendante malgré son handicap. Elle a travaillé fort pendant de nombreuses années pour devenir plus autonome. Aujourd’hui, elle travaille à temps partiel comme répartitrice d’un système de transport adapté à St. John’s.En dehors du travail, Alaina aime lire, regarder des films, écouter de la musique et en apprendre davantage sur les nouveaux types de technologies.

Thumbnail

Dion Regular

Dion travaille à temps plein à titre de spécialiste du soutien par les pairs, un rôle qui lui permet d’aider les personnes qui vivent avec une lésion médullaire et d’autres problèmes de mobilité avec leur réinsertion sociale. Il travaille également à temps partiel dans le domaine des finances. En 1999, il avait 20 ans, venait de se marier et avait un fils de 9 mois.

Dion travaille à temps plein à titre de spécialiste du soutien par les pairs, un rôle qui lui permet d’aider les personnes qui vivent avec une lésion médullaire et d’autres problèmes de mobilité avec leur réinsertion sociale. Il travaille également à temps partiel dans le domaine des finances. En 1999, il avait 20 ans, venait de se marier et avait un fils de 9 mois. Le jour de l’anniversaire de mariage de ses parents, il a glissé en descendant d’échafaudages. Il est passé à travers une planche, s’est cogné la tête et s’est fracturé le cou, ce qui l’a laissé avec une tétraplégie incomplète.Dion a passé beaucoup de temps en réadaptation afin de se préparer pour sa nouvelle vie. Il a travaillé avec acharnement pour retrouver une certaine mobilité dans les bras et les jambes et déjouer les pronostics.

Nouvelle-Écosse

Thumbnail

Emma Logan

Emma vit pleinement une vie d’étudiante universitaire active et d’athlète. Elle a perdu l’ouïe à 13 mois à cause de la méningite. Ayant vécu sans son sens de l’ouïe presque toute sa vie, Emma dit qu’elle sent à peine qu’il s’agit d’un handicap.

Emma vit pleinement une vie d’étudiante universitaire active et d’athlète. Elle a perdu l’ouïe à 13 mois à cause de la méningite. Ayant vécu sans son sens de l’ouïe presque toute sa vie, Emma dit qu’elle sent à peine qu’il s’agit d’un handicap. Elle considère qu’il s’agit d’une partie d’elle-même sans laquelle elle ne peut pas envisager sa vie.  Emma croit que sa perte auditive à contribué de façon positive à la personne qu’elle est aujourd’hui. Elle a commencé à faire du sport et à jouer au soccer à cinq ans. Aujourd’hui, elle fait partie de l’équipe féminine de curling de l’Université St. Francis Xavier, qui a remporté les championnats universitaires de curling de l’Atlantique en 2017. Lorsqu’elle n’est pas en train d’étudier, elle travaille à la Banque Scotia et cultive une passion pour l’art et les voyages. Elle suit des cours de peinture et participera à un échange étudiant l’année prochaine en Australie

En fin de compte, je veux sentir que j’ai tout fait pour être la meilleure personne possible. – Emma Logan
Thumbnail

Mark Hobbs

Mark vit avec la paralysie cérébrale, ce qui ne l’a pas empêché de faire de son mieux grâce à sa volonté et sa détermination. Il a cofondé Fundmetric, entreprise de technologie qui se spécialise dans le soutien aux organismes caritatifs dans le but de déterminer et d ;inspirer des donateurs grâce à l’analyse de données en temps réel. Il a agi à titre de vice-président (interne) de l ;association des étudiants de Dalhousie qui favorise des occasions de leadershiup pour plus de 180 groupements étudiants.

Mark vit avec la paralysie cérébrale, ce qui ne l’a pas empêché de faire de son mieux grâce à sa volonté et sa détermination. Il a cofondé Fundmetric, entreprise de technologie qui se spécialise dans le soutien aux organismes caritatifs dans le but de déterminer et d ;inspirer des donateurs grâce à l’analyse de données en temps réel. Il a agi à titre de vice-président (interne) de l ;association des étudiants de Dalhousie qui favorise des occasions de leadershiup pour plus de 180 groupements étudiants. En 2010, Mark a reçu le prix Malcolm Honour, le plus grand honneur de l ;association des étudiants de Dalhousie pour son dévouement exceptionnel aux activités parascolaires sur le campus. Il détient un baccalauréat en sciences politiques. Mark a été accepté dans le programme Highfliers comme un des entrepreneurs destinés à accomplir de grandes choses. Il a également été sélectionné parmi 1 500 candidats comme l’un des 30 jeunes ambassadeurs du programme Junior Team Canada au sein duquel il a représenté des entreprises à l ;occasion d’une mission commerciale internationale au Mexique. Avant de déménager en Nouvelle-Écosse en 2004, Mark a été le premier kayakiste ayant un handicap à Regina, Saskatchewan. Il a reçu le prix du président pour son esprit sportif et sa persévérance. Il a également été nommé citoyen junior de l’année.

Thumbnail

Nicole McDonald

Nicole souhaite changer les choses dans le monde. Atteinte de spina-bifida et d’hydrocéphalie depuis sa naissance, elle a dû affronter de nombreux défis tout au long de sa vie. Toutefois, ces défis l’ont motivée à changer la façon dont les personnes ayant un handicap sont perçues.

Nicole souhaite changer les choses dans le monde. Atteinte de spina-bifida et d’hydrocéphalie depuis sa naissance, elle a dû affronter de nombreux défis tout au long de sa vie. Toutefois, ces défis l’ont motivée à changer la façon dont les personnes ayant un handicap sont perçues.  Malgré les obstacles qui l’empêchent de mener une vie normale, Nicole aime passer du temps avec ses amis, sortir pour déguster des queues de castor et regarder jouer son équipe de hockey préférée, les Maple Leafs de Toronto.  Nicole étudie en vue d’obtenir un diplôme en services sociaux. Elle espère trouver un emploi et avoir son propre logement.

« Je crois que les personnes ayant un handicap devraient pouvoir vivre, travailler et jouer, comme tout le monde. » – Nicole McDonald

Ontario

Thumbnail

Alec Denys

Alec a beaucoup de talents, du tir à l’arc à la défense des personnes ayant un handicap. Il a fait carrière pendant 35 ans au ministère des Richesses naturelles de l’Ontario et a pris sa retraite sur une propriété de 4,5 acres. Il demeure actif en jardinant et en faisant du vélo, du kayak, du ski paranordique, du curling en fauteuil roulant et du tir à l’arc comme membre de l’équipe nationale canadienne de para-tir à l’arc.

Alec a beaucoup de talents, du tir à l’arc à la défense des personnes ayant un handicap. Il a fait carrière pendant 35 ans au ministère des Richesses naturelles de l’Ontario et a pris sa retraite sur une propriété de 4,5 acres. Il demeure actif en jardinant et en faisant du vélo, du kayak, du ski paranordique, du curling en fauteuil roulant et du tir à l’arc comme membre de l’équipe nationale canadienne de para-tir à l’arc. Quand il était jeune, Alec voulait travailler dans un métier qu’il aimait, fonder une famille, pratiquer des sports, être impliqué dans la communauté et être en bonne santé. À 29 ans, tandis qu’il faisait de la chasse à l’arc, il a subi une lésion médullaire qui l’a rendu paraplégique. Après quatre mois de réadaptation, il s’est rendu compte qu’il devait trouver de nouvelles façons d’atteindre ses objectifs. Il a choisi de voir le chemin qui s’étendait devant lui comme une route pleine de possibilités plutôt qu’une voie remplie de limites. Alec croit, qu’en raison de sa blessure, il a réalisé ses objectifs de vie dans une bien plus grande mesure. Il contribue à sa communauté comme coordonnateur du programme Active Together du Conseil de Peterborough pour les personnes ayant un handicap, comme président du Comité consultatif sur l’accessibilité pour les cantons de Selywn et de Peterborough et comme mentor de soutien par les pairs pour LM Ontario.

Thumbnail

Andrea Andrecyk

Andrea est designer graphique, athlète parasportive et instructrice de ski bénévole. Elle travaille actuellement comme coordonnatrice de soutien par les pairs pour Lésions médullaires Ontario (SCI Ontario).  À l’âge de 12 ans, elle a contracté la myélite transverse.

Andrea est designer graphique, athlète parasportive et instructrice de ski bénévole. Elle travaille actuellement comme coordonnatrice de soutien par les pairs pour Lésions médullaires Ontario (SCI Ontario).  À l’âge de 12 ans, elle a contracté la myélite transverse. Le virus a touché ses jambes et l’a rendue paraplégique. Andrea a poursuivi ses études et a obtenu un diplôme en design graphique en vertu d’un programme de trois ans au Collège Saint-Laurent à Kingston, en Ontario, et a travaillé pour le journal Kingston Whig-Standard pendant 12 ans. De 2005 à 2007, elle a fait partie de l’équipe nationale canadienne adaptée et elle a participé à deux championnats du monde, en Belgique et en Australie, en plus de remporter trois médailles de bronze pour le Canada.  Andrea est membre de l’Association canadienne pour les skieurs handicapés (CADS) de la vallée d’Edelweiss au Québec. Toutes les fins de semaine de janvier et de février, elle se porte bénévole pour aider les enfants et les adultes ayant un handicap à apprendre à skier. Elle les incite à se concentrer sur leurs capacités et non sur leur handicap.

Thumbnail

Elsa LaLonde

Elsa sait affronter les défis. C’est une athlète accomplie et fait partie de l’équipe nationale de volleyball féminin assis et de l’équipe féminine de skiff, en aviron. Elle est étudiante à l’Université d’Ottawa et travailleuse communautaire au sein de l’organisme Valoris pour enfants et adultes de Prescott-Russell.

Elsa sait affronter les défis. C’est une athlète accomplie et fait partie de l’équipe nationale de volleyball féminin assis et de l’équipe féminine de skiff, en aviron. Elle est étudiante à l’Université d’Ottawa et travailleuse communautaire au sein de l’organisme Valoris pour enfants et adultes de Prescott-Russell. Elle est coordonnatrice bénévole au sein de la Fondation Bon départ dans l’est de l’Ontario, elle offre un foyer d’accueil à une fillette de six ans ayant des besoins particuliers, elle travaille comme intervenante de relève auprès d’enfants ayant des besoins particuliers et elle est conférencière pour Lésions médullaires Ontario. Elle joue même du violon!

Elsa était en 7e année lorsqu’elle a perdu le contrôle de sa planche à neige et est tombée. Elle a alors subi une lésion cérébrale qui l’a laissée paraplégique. Elle a passé les deux années suivantes à la maison à se remettre de son accident. Ayant toujours été douée pour les études, participé à de nombreux clubs et sports et avoir rêvé devenir médecin, Elsa a dû s’adapter et trouver de nouvelles façons d’utiliser ses capacités.

Thumbnail

Fernando Resende

Fernando Resende s’adonne à des activités variées. Au nombre de celles-ci figure le bénévolat auprès de plusieurs organisations, dont la Fondation Rick Hansen pour laquelle il agit comme conférencier de motivation afin d’inciter les gens à se montrer inclusifs, à essayer de nouvelles choses et à faire preuve de persévérance quelle que soit leur situation.  D’abord et avant tout, c’est un mari et un père.

Fernando Resende s’adonne à des activités variées. Au nombre de celles-ci figure le bénévolat auprès de plusieurs organisations, dont la Fondation Rick Hansen pour laquelle il agit comme conférencier de motivation afin d’inciter les gens à se montrer inclusifs, à essayer de nouvelles choses et à faire preuve de persévérance quelle que soit leur situation. 


D’abord et avant tout, c’est un mari et un père. Il a essayé presque tous les sports adaptés existants. Passionné de cyclisme et de tennis, il a concouru dans ces deux sports aux niveaux caritatif et compétitif. Actuellement, il pratique encore le vélo à main, et à l’occasion, il apporte son aide au tennis de table en mettant bénévolement son temps au service de programmes pour enfants ayant un handicap et adultes nouvellement blessés.


Avant son traumatisme médullaire, il y a 16 ans, il avait travaillé pendant des années comme directeur artistique, principalement dans les domaines de l’édition et de la publicité. Photographe prolifique depuis ses études universitaires en beaux-arts, il a ouvert FMprints.com il y a de cela près de 10 ans. Il aime voyager dans des endroits intéressants où il se laisse inspirer par ce qui l’entoure, faisant de ces environnements les sujets de ses photos. Il a imprimé ses photos sur des supports variés, comme différents types de contre-plaqué, et des métaux uniques. Ses œuvres ont été présentées dans des galeries d’art et à l’occasion d’expositions partout à Toronto. 
 

« La vie a beaucoup à nous offrir et nous pouvons faire preuve d’une force mentale et physique incroyable jusqu’à nous surprendre nous-mêmes; il suffit de rester positifs et de continuer d’avancer. » – Fernando Resende
Thumbnail

Joel Dembe

Joel travaille chez RBC en vertu du programme Athlètes Olympiques RBC et chez Tennis Canada comme entraîneur et ambassadeur. Il fait la promotion de l’inclusion dans le sport. Peu après sa naissance, les médecins lui ont découvert une tumeur bénigne près de la colonne vertébrale.

Joel travaille chez RBC en vertu du programme Athlètes Olympiques RBC et chez Tennis Canada comme entraîneur et ambassadeur. Il fait la promotion de l’inclusion dans le sport. Peu après sa naissance, les médecins lui ont découvert une tumeur bénigne près de la colonne vertébrale. Même si la tumeur a été enlevée avec succès, Joel a commencé à se servir d’un fauteuil roulant quand il était jeune et a eu de nombreuses opérations chirurgucales correctrices pour traiter sa scoliose. Avoir passé beaucoup de temps dans les hôpitaux pendant son enfance a permis à Joel de faire face à l’adversité très tôt et de se préparer pour sa vie d’adulte en fauteuil roulant. Il a récemment pris sa retraite de la compétition de haute performance après avoir représenté le Canada aux Jeux paralympiques.

Thumbnail

Joey Desjardins

Joey est étudiant au Collège Saint-Laurent en affaires. Il a hâte d’obtenir son diplôme et de commencer à travailler.  Il a subi une blessure à la moelle épinière dans un accident de moto.

Joey est étudiant au Collège Saint-Laurent en affaires. Il a hâte d’obtenir son diplôme et de commencer à travailler. 

Il a subi une blessure à la moelle épinière dans un accident de moto. Un dimanche, lors d’une randonnée en moto, Joey a remarqué que le soleil allait se coucher. Il a alors accéléré plus que d’habitude et a eu un accident qui l’a laissé paraplégique. Il a passé quatre mois à l’hôpital, et encore plus de temps à récupérer à la maison.

Aujourd’hui, il est conseiller bénévole pour le programme PARTY et adore faire du ski alpin ainsi que du vélo à main. D’ailleurs, il participe souvent à des compétitions de niveau professionnel.
 

Thumbnail

Joshua Dvorkin

Josh a surmonté de grands obstacles et est maintenant conseiller, écrivain et étudiant sur le point d’obtenir son troisième diplôme. Un matin, avant le travail, il était en train de boire son café et de parler avec son voisin sur son balcon lorsqu’il a fait une crise épileptique. Il a fait une chute de sept pieds, atterrissant sur la chaussée sur la tête et se brisant le cou.

Josh a surmonté de grands obstacles et est maintenant conseiller, écrivain et étudiant sur le point d’obtenir son troisième diplôme. Un matin, avant le travail, il était en train de boire son café et de parler avec son voisin sur son balcon lorsqu’il a fait une crise épileptique. Il a fait une chute de sept pieds, atterrissant sur la chaussée sur la tête et se brisant le cou. Lorsqu’il s’est réveillé et qu’il s’est rendu compte qu’il était paralysé, il a été pris d’une telle panique qu’il a fait un arrêt cardiaque. Il a subi cinq arrêts cardiaques pendant qu’il était à l’hôpital et il porte aujourd’hui un stimulateur cardiaque.Malgré tout, Josh a survécu et s’est épanoui. Lorsqu’il ne travaille pas, il aime s’adonner à la peinture et s’occuper de ses collections.

Thumbnail

Julie Sawchuk

Julie a remporté le prix 2017 Be Bold for Change qui rend hommage aux femmes inspirantes de sa communauté. Elle rédige un blogue sur son rétablissement à la suite d’une lésion médullaire et fait la promotion de la sécurité à vélo et de l’accessibilité. Julie est mariée et a deux enfants.

Julie a remporté le prix 2017 Be Bold for Change qui rend hommage aux femmes inspirantes de sa communauté. Elle rédige un blogue sur son rétablissement à la suite d’une lésion médullaire et fait la promotion de la sécurité à vélo et de l’accessibilité. Julie est mariée et a deux enfants. Elle est enseignante en sciences et entraîneuse. Lorsqu’elle s’entraînait à vélo pour un triathlon, une voiture l’a frappée par-derrière. Elle a alors subi une lésion médullaire qui l’a paralysée à partir de la poitrine. Son rétablissement à l’hôpital a duré plus de trois mois. Depuis, elle a mis à profit ses compétences d’enseignante et est devenue activiste dans sa communauté. Bien que son parcours ait été difficile, Julie encourage les gens à surmonter leurs propres défis et à aller au-devant de ceux dans le besoin.

Apprendre à vivre avec la paralysie a été la chose la plus difficile que j’ai eu à faire. D’autres m’ont dit qu’ils ne pourraient pas le faire, mais vous ne savez pas quelle force vous avez tant que vous n’en avez pas besoin. – Julie Sawchuk
Thumbnail

Lisa Derencinovic

La passion de Lisa pour le travail social est née quand elle travaillait bénévolement pour l’INCA, lorsqu’elle a trouvé un mentor en sa coanimatrice. Elle a ouvert son propre cabinet-conseil et est devenue travailleuse sociale, animatrice de groupe à temps partiel et instructrice de yoga à temps partiel. À quatre ans, on lui a diagnostiqué une maladie génétique des yeux.

La passion de Lisa pour le travail social est née quand elle travaillait bénévolement pour l’INCA, lorsqu’elle a trouvé un mentor en sa coanimatrice. Elle a ouvert son propre cabinet-conseil et est devenue travailleuse sociale, animatrice de groupe à temps partiel et instructrice de yoga à temps partiel. À quatre ans, on lui a diagnostiqué une maladie génétique des yeux. Même si sa vision s’est dégradée avec le temps, elle espérait qu’elle se stabiliserait. Toutefois, à 18 ans, elle a fini par s’accepter et a appris à utiliser une canne blanche. Au cours de sa première année d’université, sa canne blanche l’a aidée à se déplacer au sein du campus très occupé du centre-ville. Dans ses temps libres, Lisa aime courir, nager et faire du yoga. Elle aime également lire, danser et passer du temps avec ses amis et sa famille.

Thumbnail

Lorin MacDonald

Lorin est présidente de l’Association canadienne des malentendants. Née avec une surdité dans les deux oreilles, elle a constaté que le fait d’apprendre à composer avec son handicap n’était pas aussi difficile que de combattre les attitudes négatives vis-à-vis de ce qu’elle pouvait et ne pouvait pas faire.   Elle a toujours rêvé de devenir avocate et a obtenu un diplôme universitaire avant d’être acceptée à l’école de droit.

Lorin est présidente de l’Association canadienne des malentendants. Née avec une surdité dans les deux oreilles, elle a constaté que le fait d’apprendre à composer avec son handicap n’était pas aussi difficile que de combattre les attitudes négatives vis-à-vis de ce qu’elle pouvait et ne pouvait pas faire.   Elle a toujours rêvé de devenir avocate et a obtenu un diplôme universitaire avant d’être acceptée à l’école de droit. Elle pratique maintenant le domaine du droit de la personne.   Redonner à sa communauté est très important pour Lorin. Elle fait partie du conseil d’administration du ARCH Disability Law Centre et est membre du Comité sur l’égalité de l’Association du Barreau de l’Ontario.   Dans ses temps libres, elle aime lire des biographies, collectionner de la poterie irlandaise et faire des mots croisés.

Thumbnail

Mardelle Woods

Mardelle espère inspirer les gens à accepter leur héros intérieur et à être les meilleurs possible. Retraitée, elle travaillait dans le domaine des soins de santé pour les aînés et leur famille. Elle est mère de trois enfants, maintenant adultes, et une femme dévouée à sa communauté.

Mardelle espère inspirer les gens à accepter leur héros intérieur et à être les meilleurs possible. Retraitée, elle travaillait dans le domaine des soins de santé pour les aînés et leur famille. Elle est mère de trois enfants, maintenant adultes, et une femme dévouée à sa communauté. À 29 ans, Mardelle a subi une lésion médullaire et une lésion cérébrale à l’occasion d’un tragique accident qui a coûté la vie à son mari. Malgré de nombreux mois passés aux soins intensifs neurologiques, les médecins lui ont dit qu’elle ne marcherait plus jamais et qu’elle n’aurait plus jamais de capacité cognitive, ni aucune qualité de vie. Son père a insisté pour qu’elle soit placée dans un centre de réadaptation, et après quelques mois de soins intensifs et de traitement, Mardelle a obtenu son congé.  Aujourd’hui, elle pratique une grande variété d’activités comme le patinage, la randonnée légère, le camping, le tricot, l’écriture, le jardinage, les voyages et passer du temps en famille.

« Profitez de la vie — c’est à vous de la vivre avec passion, amour, respect et curiosité. » – Mardelle Woods
Thumbnail

Marion Croft

Marion a toujours été ambitieuse. Elle a étudié la gestion des ressources humaines à l’Université Ryerson et travaille pour l’entreprise Ontario Power Generation. Elle est présidente et propriétaire de Vital Access, conférencière et bénévole.

Marion a toujours été ambitieuse. Elle a étudié la gestion des ressources humaines à l’Université Ryerson et travaille pour l’entreprise Ontario Power Generation. Elle est présidente et propriétaire de Vital Access, conférencière et bénévole.  À l’âge de 18 mois, elle a contracté la poliomyélite. Après avoir passé trois ans à l’hôpital à se remettre des effets de la poliomyélite, elle voulait profiter au maximum de la vie.  Marion prend encore du temps dans son horaire chargé pour écouter de la musique, pour conduire et pour voyager.

Thumbnail

Meenu Sikand

Meenu défend les droits des personnes ayant un handicap au niveau international. Elle a reçu différents prix du gouvernement canadien, de la Chambre de commerce indo-canadienne, de Voice Media Group et d’autres organismes. Elle est actuellement présidente du Center for the Independent Living et du Vaughan Accessibility Advisory Committee et membre du conseil du Punjabi Community Health Services.

Meenu défend les droits des personnes ayant un handicap au niveau international. Elle a reçu différents prix du gouvernement canadien, de la Chambre de commerce indo-canadienne, de Voice Media Group et d’autres organismes. Elle est actuellement présidente du Center for the Independent Living et du Vaughan Accessibility Advisory Committee et membre du conseil du Punjabi Community Health Services.  Lorsqu’elle est arrivée au Canada, elle a commencé à ressentir de fortes douleurs au dos. Les rayons X en ont démontré la cause : les tiges insérées dans son dos pour soutenir une courbure rachidienne devaient être ajustées. Durant l ;opération, elle a subi une lésion médullaire inattendue et est restée paralysée. Meenu a fait face aux changements survenus dans sa vie la tête haute. Elle est fière d’être fille, épouse et mère. Lorsqu’elle ne défend pas les droits des personnes ayant un handicap, elle aime lire, écrire et écouter de la musique.

Thumbnail

Mike Greer

Mike s’intéresse beaucoup à la promotion de l’accessibilité et aux conférences de motivation dans le but d’aider les entreprises à mieux comprendre les avantages d’embaucher des personnes ayant un handicap. Il est titulaire d’un diplôme en technologie de l’information (TI) et travaille depuis neuf ans comme professionnel des ventes en TI.  Il est atteint d’ostéogenèse imparfaite (OI) depuis la naissance.

Mike s’intéresse beaucoup à la promotion de l’accessibilité et aux conférences de motivation dans le but d’aider les entreprises à mieux comprendre les avantages d’embaucher des personnes ayant un handicap. Il est titulaire d’un diplôme en technologie de l’information (TI) et travaille depuis neuf ans comme professionnel des ventes en TI.  Il est atteint d’ostéogenèse imparfaite (OI) depuis la naissance. L’OI est un trouble génétique caractérisé par des os qui se cassent facilement, souvent sans cause apparente. Au cours de leur vie, les personnes atteintes d’IO peuvent subir de quelques fractures à plusieurs centaines de fractures. Mike croit que le fait d’avoir eu à composer avec de multiples fractures et avec un certain nombre d’opérations chirurgicales a fait de lui la personne qu’il est aujourd’hui, sans oublier toutes les personnes qui l’ont aidé tout au long de son parcours. Il se sent chanceux d’être indépendant, d’avoir un vaste groupe de soutien composé de membres de la famille et d’amis, d’être marié depuis 10 ans et d’avoir deux corgis. Dans ses temps libres, lui et sa femme s’adonnent depuis tout récemment à la course sur courtes distances. De plus, ils sont membres du Disney Vacation Club. 

Je ne me plains jamais de ma situation dans la vie, car je sais qu’il y en a d’autres qui ont à faire face à plus de problèmes que moi. Rester positif et toujours profiter des petites choses de la vie m’a aidé à continuer. – Mike Greer
Thumbnail

Robert Hampson

Robert est étudiant et nageur de compétition. De plus, il dirige un organisme de bienfaisance qui connaît un franc succès. Robert s’est vu remettre le prix King Clancy et la Médaille du jubilé de diamant de la Reine en plus d’être intronisé au Temple canadien de la renommée pour le travail qu’il effectue auprès des personnes ayant un handicap.

Robert est étudiant et nageur de compétition. De plus, il dirige un organisme de bienfaisance qui connaît un franc succès. Robert s’est vu remettre le prix King Clancy et la Médaille du jubilé de diamant de la Reine en plus d’être intronisé au Temple canadien de la renommée pour le travail qu’il effectue auprès des personnes ayant un handicap. Quand il avait quatre ans, les médecins se sont rendu compte qu’une tumeur cérébrale nuisait à sa vision. Même après avoir subi une opération chirurgicale pour enlever la tumeur, Robert a perdu la vue. Il a ensuite passé plus de 11 ans à lutter contre ses tumeurs cérébrales et à apprendre à s’adapter à un monde qu’il ne pouvait pas voir. Cependant, le fait d’être aveugle ne l’a jamais empêché de faire quoi que ce soit. Dans ses temps libres, il aime préparer de nouvelles recettes et travailler le bois.

Thumbnail

Sharon Brant

Sharon a travaillé pendant 25 ans pour le Commissaire à l’information et à la protection de la vie privée de l’Ontario. Elle est conférencière à la fois pour l’INCA et pour l’association canadienne fournissant des chiens-guides aux aveugles, et elle aime informer le public sur ce que c’est que de vivre avec un handicap. Elle est née avec le glaucome et est complètement aveugle depuis l’âge de 13 ans.

Sharon a travaillé pendant 25 ans pour le Commissaire à l’information et à la protection de la vie privée de l’Ontario. Elle est conférencière à la fois pour l’INCA et pour l’association canadienne fournissant des chiens-guides aux aveugles, et elle aime informer le public sur ce que c’est que de vivre avec un handicap. Elle est née avec le glaucome et est complètement aveugle depuis l’âge de 13 ans. Son rêve d’enfance était d’aider les gens en devenant médecin ou infirmière, mais sans sa vue, elle a dû choisir une autre carrière.  Sharon veut montrer au monde qu’avoir un handicap ne signifie pas que l’on ne peut pas mener une vie épanouie. Sharon est mariée et a deux fils. Dans ses temps libres, elle aime lire, écouter de la musique et faire de longues promenades.

Thumbnail

Tracy Schmitt

* This french bio needs updated to match the new EnglishTracy est athlète internationale féminine qui pratique la voile dans un bateau de haute performance et qui concourt principalement contre des hommes n ;ayant pas de handicap. Elle fait du ski et de la plongée en scaphandre en plus de voyager dans le monde entier. Elle a escaladé l’Himalaya et a été capitaine de grands voiliers dans l’Atlantique Est.

* This french bio needs updated to match the new EnglishTracy est athlète internationale féminine qui pratique la voile dans un bateau de haute performance et qui concourt principalement contre des hommes n ;ayant pas de handicap. Elle fait du ski et de la plongée en scaphandre en plus de voyager dans le monde entier. Elle a escaladé l’Himalaya et a été capitaine de grands voiliers dans l’Atlantique Est. Elle attribue son succès au fait qu’elle est née quadri-amputée (les deux jambes au-dessus du genou, le bras gauche au coude, le bras droit avec le coude enfoncé et un seul doigt). Elle a appris très tôt à participer aux activités normales de la vie et a démontré des capacités qui dépassent toutes les attentes, qu’il s’agisse de fréquenter l’école de son quartier ou d’insuffler la confiance chez les autres. Parce qu’elle a un handicap, elle a été invitée à faire de la voile récréative adaptée, ce qui l’a menée à une carrière de monitrice et par la suite, elle a dirigé l’école de voile Independence Afloat Sailing School. Son expérience comme monitrice l’a menée vers une carrière d’enseignante au primaire au Mexique, en Jamaïque, en Ouganda et au Népal. S’il est incongru d’utiliser le terme amputé en parlant de Tracy, car elle n’a eu aucun membre amputé, c’est la même chose pour sa vie de tous les jours : on ne lui a rien amputé.

Île-du-Prince-Édouard

Thumbnail

Elyse Cottrell

Avant son diagnostic, Mme Cottrell remettait souvent les choses au lendemain. Son diagnostic et le fait que son handicap pourrait être évolutif ainsi que les nouveaux obstacles qui s’ajoutent après chaque rechute, ont appris à Elyse l’importance de faire ce qu’elle veut quand l’occasion se présente et de profiter de ce que la vie a à lui offrir. Mme Cottrell a appris qu’elle était atteinte de la sclérose en plaques (SP) au début de la vingtaine.

Avant son diagnostic, Mme Cottrell remettait souvent les choses au lendemain. Son diagnostic et le fait que son handicap pourrait être évolutif ainsi que les nouveaux obstacles qui s’ajoutent après chaque rechute, ont appris à Elyse l’importance de faire ce qu’elle veut quand l’occasion se présente et de profiter de ce que la vie a à lui offrir.


Mme Cottrell a appris qu’elle était atteinte de la sclérose en plaques (SP) au début de la vingtaine. Elle a maintenant de nombreuses maladies auto-immunes, y compris, la SP, la maladie de Graves, l’hépatite chronique active auto-immune et le diabète. Elle a aussi une mobilité réduite en raison de la SP et vit avec des douleurs chroniques.


Mme Cottrell termine actuellement sa maîtrise en justice sociale à l’Université Lakehead, après avoir reçu un baccalauréat ès arts en psychologie (avec distinction) et terminé des études en justice sociale et diversité à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard comme étudiante adulte. Les sujets de recherche qui l’intéressent sont issus de son expérience personnelle et portent sur les obstacles multidimensionnels aux soins de santé. Elle s’est récemment mariée (en juillet 2018) et travaille comme chercheuse et coordonnatrice d’un programme de soutien par les pairs pour un organisme local sans but lucratif. Elle aime les jeux de société, Donjons et Dragons, la natation, les aventures extérieures en particulier si elles impliquent des chutes ou de la nage, la lecture, l’écriture et boire du thé.

« Chaque obstacle a une solution. Parfois, il faut que les gens fassent preuve de créativité pour la trouver, et parfois, il faut que les gens veulent se battre pour la trouver. » – Elyse Cottrell

Québec

Thumbnail

Alexandre Dubé

Alexandre rêve constamment de nouveaux projets passionnants. Il est allé à l’université et s’est fait décerner un diplôme en communications à 24 ans. Il a trouvé son premier emploi l’année suivante.

Alexandre rêve constamment de nouveaux projets passionnants. Il est allé à l’université et s’est fait décerner un diplôme en communications à 24 ans. Il a trouvé son premier emploi l’année suivante. 

Quand il avait 11 ans, ses parents lui ont annoncé qu’il vivait avec une maladie rare. Il a rencontré de nombreux spécialistes de la santé pendant sa jeunesse et a vite réalisé que sa vie serait très différente de ce qu’il avait imaginé. 

Même s’il devait maintenant oublier son rêve d’enfant, soit celui de devenir joueur de hockey professionnel, il savait que ce n’est jamais une bonne idée d’abandonner.

Alexandre est déterminé à diffuser le message que les personnes ayant un handicap physique ont une tonne de rêves et d’ambitions, et qu’elles peuvent contribuer de différentes façons à la vie d’une communauté. 

"Je ne crois pas que certaines personnes soient mauvaises ou naturellement méchantes. Parfois, c'est seulement une question de compréhension. C'est pourquoi j'aime partager mon passé, présent et futur avec un groupe. Chacun peut apprendre de cette expérience, moi compris." – Alexandre Dubé
Thumbnail

Gisèle Lamontagne

Gisele mène une vie active comme mère, travailleuse sociale et bénévole pour différents organismes. Dans ses temps libres, elle aime faire du vélo, nager, s’entraîner et jouer du piano. Enfant, Gisèle rêvait de devenir plongeuse olympique.

Gisele mène une vie active comme mère, travailleuse sociale et bénévole pour différents organismes. Dans ses temps libres, elle aime faire du vélo, nager, s’entraîner et jouer du piano.

Enfant, Gisèle rêvait de devenir plongeuse olympique. En pratiquant quelques figures sur un trampoline, elle a atterri incorrectement sur le dos et s'est endommagé la moelle épinière. Après l’opération, les chirurgiens n’étaient pas très optimistes à propos de son rétablissement, mais grâce à son travail acharné et à sa détermination, elle a regagné 95 % de sa mobilité.

Gisèle, qui continue à profiter des activités aquatiques, a écrit un livre sur les activités aquatiques prénatales.

Thumbnail

Marjorie Aunos

Marjorie ne veut pas que ses défis physiques lui imposent des limites. Elle travaille comme psychologiste et chercheure à plusieurs universités canadiennes. Elle élève un jeune fils avec le soutien physique de ses parents.

Marjorie ne veut pas que ses défis physiques lui imposent des limites. Elle travaille comme psychologiste et chercheure à plusieurs universités canadiennes. Elle élève un jeune fils avec le soutien physique de ses parents.

Après un accident de voiture qui l’a laissée paraplégique, Marjorie a passé cinq mois à l’hôpital, dans un centre de réadaptation intensive. Elle s’est beaucoup battue en réadaptation pour marcher de nouveau, car elle pensait qu’une « bonne » mère était une mère qui « marchait ». Ensuitre, elle s’est rendu compte que même dans un fauteuil roulant, elle pouvait accomplir beaucoup et que la maternité pouvait quand même se passer comme elle l’avait imaginé avec un peut d’aide ici et là. Grâce à sa détermination, Marjorie a appris les compétences nécessaires pour prendre soin d’elle et de son fils.

Elle a appris à conduire avec ses mains, et elle s’assure de faire avec son fils tout ce qu’elle aurait fait avec lui si elle pouvait se tenir debout.
 

"Je ne m’attarderais pas sur les choses que je ne peux pas changer. À la place, je vais honorer chaque muscle que je peux controller en les utilisant à leur capacité maximum pour les gens qui ne le peuvent pas! Tout comme j’aimerais beaucoup voir les ‘marcheux’ utiliser leurs jambes et monter les escaliers au lieu d’utiliser les ascenceurs." – Marjorie Aunos
Thumbnail

Sylvie Roy

Sylvie croit que la capacité d’une personne à réussir vient de son for intérieur. Sylvie est née avec le rétinoblastome, une tumeur cancéreuse de la rétine. On lui a enlevé son œil droit quand elle n’avait que cinq mois et il ne lui reste que 10 % de vision dans son œil gauche.

Sylvie croit que la capacité d’une personne à réussir vient de son for intérieur. Sylvie est née avec le rétinoblastome, une tumeur cancéreuse de la rétine. On lui a enlevé son œil droit quand elle n’avait que cinq mois et il ne lui reste que 10 % de vision dans son œil gauche.

Sylvie a toujours su qu’elle était différente des autres enfants, mais ses parents l’ont encouragée à poursuivre ses objectifs et à croire en ses rêves. Elle a toujours vécu côte à côte avec des personnes voyantes en se procurant les supports visuels nécessaires pour l’aider dans ses études et son emploi.

Sylvie prépare actuellement une maîtrise en faisant une recherche au sujet des personnes ayant une déficience visuelle. Elle a deux filles et elle est grand-mère. Sylvie croit que nous pouvons tous apprendre à voir la vie avec les yeux du cœur.
 

"Je me demande pourquoi existe-il, aujourd’hui, une méconnaissance en lien avec les activités de la vie quotidienne des personnes handicapées? Je crois que la diversité des médias de communication peuvent aider à promouvoir notre potentiel envers nos pairs." – Sylvie Roy

Saskatchewan

Thumbnail

Blake Lamontagne

Blake ne se laisse pas définir par le fait qu’il utilise un fauteuil roulant. Il vit sa vie au maximum et s’adonne à ses passions – faire du sport et de l’agriculture ainsi que passer du temps dehors. Il découvre également le marché du travail.

Blake ne se laisse pas définir par le fait qu’il utilise un fauteuil roulant. Il vit sa vie au maximum et s’adonne à ses passions – faire du sport et de l’agriculture ainsi que passer du temps dehors. Il découvre également le marché du travail.Adolescent, Blake a passé de nombreuses fins de semaine avec ses amis à rénover son vieux camion. Pendant qu’il conduisait un après-midi, Blake a perdu le contrôle et s’est retrouvé dans le fossé. Le véhicule a fait des tonneaux et Blake s’est retrouvé dans le coma et paraplégique. Malgré ces défis, Blake sait qu’il ne faut jamais abandonner.

Thumbnail

Heather Kuttai

Heather sait ce que c’est que de défier les attentes. À six ans, Heather a été victime d’un accident de voiture qui l’a laissée paraplégique. Beaucoup de gens ont pensé qu’elle ne pourrait pas mener une vie épanouie, finir ses études, obtenir un emploi ou avoir une famille.

Heather sait ce que c’est que de défier les attentes. À six ans, Heather a été victime d’un accident de voiture qui l’a laissée paraplégique. Beaucoup de gens ont pensé qu’elle ne pourrait pas mener une vie épanouie, finir ses études, obtenir un emploi ou avoir une famille. Elle a prouvé à tous qu’ils avaient tort. Elle est titulaire d’une maîtrise en sciences et est athlète paralympique décorée, en plus d’être entraîneuse pour Équipe Canada, auteure, épouse et mère. Elle aime redonner à sa communauté et travaille au sein d’organismes comme la Fondation Jeux Canada et la Banque alimentaire de Saskatoon. Elle essaie de dédier du temps à ses passions comme la cuisine, la natation et le yoga.

Thumbnail

Janice Bruynooghe

Janice mène une vie heureuse et réussie comme épouse, mère, propriétaire d’entreprise et chef de file de l’industrie. Elle connaît bien la détermination. Tandis qu’elle travaillait comme professionnelle dans l’industrie agricole, elle se rendait à un engagement pour le travail quand elle s’est endormie au volant de son véhicule, qui a ensuite fait des tonneaux.

Janice mène une vie heureuse et réussie comme épouse, mère, propriétaire d’entreprise et chef de file de l’industrie. Elle connaît bien la détermination. Tandis qu’elle travaillait comme professionnelle dans l’industrie agricole, elle se rendait à un engagement pour le travail quand elle s’est endormie au volant de son véhicule, qui a ensuite fait des tonneaux. Sa vie a changé en un instant.Elle a passé 10 semaines à l’hôpital et plusieurs mois en réadaptation afin de s’adapter à sa nouvelle vie avec la paraplégie. Son rythme de vie autrefois trépidant s’est ralenti considérablement puisqu’elle devait apprendre à se déplacer en fauteuil roulant. Mais Janice a choisi de profiter de sa nouvelle vie et d’affronter les défis quotidiens avec le sourire.Elle est la fière mère de joueurs de hockey et elle aime faire du vélo à main, du jardinage et de la lecture.

Thumbnail

Natasha Urkow

Natasha se passionne pour les arts et se spécialise en théâtre à l’Université de Regina. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, Natasha a été mannequin et rêvait de devenir actrice. Elle poursuivait sa carrière et avait hâte de gagner de l’argent et de vivre de façon autonome.

Natasha se passionne pour les arts et se spécialise en théâtre à l’Université de Regina. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, Natasha a été mannequin et rêvait de devenir actrice. Elle poursuivait sa carrière et avait hâte de gagner de l’argent et de vivre de façon autonome. Un soir, Natasha était à l’arrière d’une voiture, quand le conducteur a accéléré soudainement dans une courbe et la voiture s’est écrasée. Natasha a subi une lésion médullaire qui l’a rendue quadriplégique. Malgré sa blessure, Natasha continue de travailler fort pour réaliser ses rêves.  

« Nous avons tous une raison d’être. Parfois, il nous faut seulement un peu d’aide pour la trouver.  –

Partenaires de notre programme scolaire

Boston Pizza Foundation Future Prospects, and Scotiabank Logos

Rendu possible grâce à nos copartenaires principaux, la Fondation Boston Pizza Futurs Espoirs et la Banque Scotia, et au généreux soutien de CGI, de la The Gordon and Ruth Gooder Charitable Foundation, de la Fondation Honda Canada, de PIC Investment Group Inc. et de la The Slaight Family Foundation. Gordon and Ruth Gooder Charitable Foundation, The Honda Canada Foundation, PIC Investment Group Inc., and The Slaight Family Foundation Logos

Restez en contact!

Inscrivez-vous pour recevoir les courriels de la Fondation et rester à jour au sujet de notre impact et de nos programmes.