Manraj Sidhu

Manraj au Relais du 25e Anniversaire de la Tournéemondiale Rick Hansen

Surmonter le cancer avec courage et détermination

Manraj fréquentait l’école secondaire McNair Secondary School, à Richmond. Il était l’un des meilleurs élèves, avait une moyenne pondérée cumulative de 95% et avait les meilleurs résultats académiques de la 10e année. Puis, au début de la 11e année, on a découvert qu’il était atteint du cancer et il a dû passer près de un an à l’hôpital pour enfants BC Children’s Hospital.
Même s’il a été confronté à de nombreux défis, Manraj a continué d’étudier et a terminé sa 11e année en même temps que tous les autres élèves, et ce avec des «A» dans toutes ses matières. Il est maintenant en bonne santé et étudie les sciences à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC). Il contemple une carrière dans le traitement du cancer ou le domaine de la recherche médicale et il continue à faire du bénévolat pour offrir un soutien aux enfants qui suivent des traitements pour le cancer à l’hôpital pour enfants BC Children’s Hospital.

Les enseignants de l’école secondaire McNair Secondary School décrivent Manraj comme «un jeune homme exceptionnel...qui incarne la force, le dévouement et le courage. Son attitude positive de la vie en général ne cesse de nous impressionner.» Manraj a été reconnu par son école pour son courage, sa détermination et son désir d’aider les autres. Il a été lauréat du prix Personnes qui font une différence et a été choisi pour porter la médaille à l’occasion du Relais du 25e Anniversaire de la Tournée mondiale Rick Hansen. Il a été également choisi pour représenter la Colombie-Britannique comme personne qui fait une différence au Stampede de Calgary en compagnie de Rick Hansen, maréchal du défilé.

Nous avons demandé à ce jeune homme de nousparler de ses expériences et de la façon dont il a surmonté ses obstacles Rick.

 

Qui vous a aidé, motivé et inspiré lorsque les choses étaient difficiles?

Je dois dire que Lorne Bodin, directeur-adjoint de mon école secondaire a été la personne la plus inspirante et motivante. Quand j’étais en traitements, il faisait toujours un effort pour venir me voir une fois par semaine. Il me mettait au courant de ce qui se passait dans le vrai monde et m’a aidé en me donnant un peu de joie, malgré ma situation.

Les traitements que j’ai reçus ont éliminé mon système immunitaire, donc mes amis ne pouvaient pas me rendre visite. M. Bodin ramassait les cartes comportant des messages de mes amis et il s’assurait de me les apporter à l’hôpital. Un jour, il a même rassemblé tous mes amis devant l’école et m’a envoyé des photos d’eux avec des messages de prompt rétablissement dans les mains.

Mr. Bodin a reçu un diagnostic de cancer de l’estomac l’année suivante et il est décédé. J’ai prononcé un éloge funèbre à l’occasion de la célébration de savie, où j’ai rencontré Rick Hansen pour la première fois.

Que pensez-vous de Rick Hansen et de son histoire?

Rendu au secondaire, je ne crois pas connaître un seul élève qui ne connaisse pas Rick. Pendant mon enfance, les personnes comme Rick n’étaient que des légendes; sa cause et ses réalisations étaient tellement immenses et héroïques. Son histoire et lui, comme personne, sont pure source d’inspiration. Il en était ainsi avant que je fasse sa connaissance et il en est de même aujourd’hui. J’espère suivre son exemple.

Rick est toujours une figure exemplaire pour les jeunes d’aujourd’hui. Les personnes sont davantage sensibilisées à l’égard des problèmes des personnes ayant un handicap, et ce, en partie grâce à des personnes comme Rick. En raison de la plus grande sensibilisation et de la meilleure accessibilité aux ressources, il occupe possiblement aujourd’hui une place beaucoup plus grande comme figure exemplaire.

Quelle est la plus grande leçon que vous avez tirée de vos expériences?

Voilà une question à laquelle il est difficile de répondre. Je ne crois pas que l’on puisse «tirer de leçon» d’une expérience comme celle-ci qui change votre perception du monde. Honnêtement, cela ne m’a pas vraiment changé, et j’en suis ravi. Après mes traitements, ma vie est redevenue normale, et bien que je puisse dire que personne n’est jamais pareil après une telle épreuve, je réalise à quel point il est agréable d’être « normal » de nouveau.

Quels obstacles avez-vous dû surmonter en cours de route et comment y êtes-vous parvenu?

En plus de savoir que la mort était possible et d’endurer des douleurs physiques, j’ai été vraiment surpris par mon manque de participation aux activités sociales. J’ai été confinée à une chambre pendant 8 mois, et j’ai vu sur Facebook des photos et des messages de mes amis qui faisaient toutes sortes de choses. Cela m’a vraiment fait réfléchir à ma situation et à mon incapacité de participer à des choses de la sorte. Même si l’hôpital offrait des activités et des aventures pour les adolescents, j’étais trop têtu pour y participer.

Après mes traitements, on m’a invité à faire un voyage de survivants du cancer au Texas. J’ai tellement adoré ce voyage que je suis devenu porte-parole de l’organisme. Aujourd’hui, je participe activement comme bénévole à des programmes qui aident les enfants atteints du cancer. J’encourage maintenant les enfants en traitement à participer aux activités le plus tôt possible. Apprenez de mes erreurs, comme on dit.

Quels conseils donneriez-vous à d’autres jeunes dans votre position?

Ce qui importe le plus est que j’ai abordé mon diagnostic comme s’il s’agissait d’une «bataille mentale» plutôt que d’une « bataille physique ». J’ai toujours pensé à l’avenir, c’est-à-dire que je formulais des projets d’avenir pour après la fin des traitements. Cela m’a servi de solution intermédiaire et m’a permis de faire le pont entre la douleur, les joies et les déceptions.

Peu importe le résultat, si votre santé mentale est saine, vous vous en sortirez indemnes.

Que faites-vous maintenant et que voulez-vous faire plus tard? Vos expériences ont-elles influencé vos choix?

Mes expériences ont grandement influencé ce que je fais aujourd’hui, ce que je n’avais pas envisagé à l’origine.

J’étudie en sciences à l’Université de la Colombie-Britannique (UBC) et j’envisage de faire carrière dans le traitement du cancer ou le domaine de la recherche médicale. Je collabore avec mon oncologue pour entreprendre des recherches sur le traitement du cancer et la chimiothérapie.

Pendant mes quelques heures de temps libre, je fais normalement du bénévolat auprès des enfants qui suivent des traitements pour le cancer à l’hôpital pour enfants BC Children’s Hospital.
Nous félicitons Manraj pour son attitude positive et sa détermination et nous espérons que son histoire en inspirera d’autres à surmonter leurs défis et à se servir de leurs expériences pour influencer le monde de façon positive.

Le programme scolaire Personnes qui font une différence Rick Hansen habilite les jeunes à faire des changements positifs dans leur communauté. Cliquez ici pour en apprendre d'avantage.

Lisez les récits d'autres jeunes inspirants qui font une différence ici.