Emily Tate

Emily dans son fauteuil roulant

Encourager les gens à parler des handicaps

Emily Tate, élève de l’école primaire Enfield District School en Nouvelle-Écosse, a relevé le défi de passer une journée dans un fauteuil roulant pour sensibiliser les gens et mieux comprendre ce qu’est la vie pour les personnes ayant un handicap.
 

Comprendre la vie quotidienne d’une personne en fauteuil roulant

Earl, le grand-père d’Emily, chez qui on a découvert la polio à six ans se déplace aujourd’hui en fauteuil roulant. À l’occasion d’une campagne pour sensibiliser les gens et amasser des fonds, la mère d’Emily a décidé de passer une journée en fauteuil roulant. C’est cette journée qui a inspiré Emily a en faire de même, et ce, pour essayer de comprendre comment son grand-père et d’autres personnes en fauteuil roulant vaquent à leurs activités quotidiennes.

Emily a décidé qu’elle se réveillerait comme le fait son grand-père et qu’elle ne se servirait pas de ses jambes pendant une journée complète. Sa mère l’a aidée à s’habiller, a ensuite descendu les escaliers en la portant et l’a installée dans un fauteuil roulant pour la journée. Emily a vaqué à ses activités quotidiennes, y compris aller à l’école.

De nouvelles conversations se sont formées à l’école

L’école Enfield District School ne compte actuellement pas d’élèves en fauteuil roulant. Emily a fourni aux élèves de son école et en particulier ceux de sa classe du nouveau matériel de conversation à propos de la vie en fauteuil roulant. À chaque défi qui se présentait, son enseignante et ses camarades de classe essayaient de trouver des solutions pour surmonter les obstacles et pour inclure Emily dans les activités. Par exemple, ils ont dû adapter la hauteur du pupitre d’Emilie au moyen de planchettes à pince. Ils ont également discuté des sentiments qu’elle a ressentis tout au long de la journée, par exemple le fait qu’elle ne pouvait pas jouer avec les autres élèves dans l’aire de jeu recouverte de gravier.

« Cette expérience a vraiment porté ses fruits dans ma classe et mon école, car elle a stimulé de nombreuses conversations et a ouvert les yeux à bien d’élèves », affirme Sherri Harrt qui enseigne à Emily. «Emily nous a vraiment fait réfléchir aux personnes ayant un handicap. »

Sensibiliser les gens

GlobalTV et le journal local The Weekly Press étaient présents à l’assemblée de fin de journée. Ces deux médias ont publicisé les efforts qu’a déployés Emily pour sensibiliser le public à l’égard des défis des personnes ayant un handicap et pour amasser des fonds pour la campagne Chair Leaders de L’Association canadienne des paraplégiques (Nouvelle-Écosse).

Prix Personnes qui font une différence Rick Hansen

En reconnaissance de sa gentillesse et de son enthousiasme à aider les gens à comprendre comment nous pouvons rendre la société plus inclusive pour tous, Emily a été choisie par son école pour recevoir le prix Personnes qui font une différence Rick Hansen. « Emily est une jeune fille incroyable », dit Sherry. « Elle est extrêmement compatissante et bienveillante envers tous. C’est vraiment bien pour elle d’avoir été reconnue pour ses efforts, et ce, pour toutes les bonnes raisons. »

Emily a déjà décidé qu’elle passerait plus de temps dans un fauteuil roulant pour continuer à sensibiliser les gens et à amasser des fonds pour les personnes ayant un handicap de Nouvelle-Écosse. Elle planifie passer de nouveau une journée en fauteuil roulant l’année prochaine.

Nous félicitons Emily d’avoir valorisé les différences d’autrui et d’avoir aider à créer un monde plus inclusif pour tous.

Le programme scolaire Personnes qui font une différence Rick Hansen habilite les jeunes à faire des changements positifs dans leur communauté. Cliquez ici pour en apprendre d'avantage.

Lisez les récits d'autres jeunes inspirants qui font une différence ici.