Vous pensez à rendre votre école plus accessible? Voici quelques idées de la première école ayant « lutté contre les obstacles » au Canada.

« Les élèves étaient partants dès le début. C’est comme un train sur la voie ferrée – on ne peut pas l’arrêter. » — Carolyn West, enseignante ressource à l’Institut collégial Vincent Massey Collegiate, Winnipeg (Man.)

Carolyn West et Rick Hansen

Carolyn West, enseignante ressource à l’Institut collégial Vincent Massey Collegiate de Winnipeg, au Manitoba, croit que les éducateurs sont responsables de transformer leur école en communauté où tous les élèves peuvent vivre pleinement. Inclure les élèves dans une discussion sur l’accessibilité et l’inclusion est un excellent point de départ.

« Mon travail consiste à rendre l’éducation accessible à tous les élèves, peu importe leur situation – c’est pourquoi le sujet de l’accessibilité est si important pour moi », explique-t-elle. « L’accessibilité dans toute l’école est un sujet sur lequel nous devrions tous nous pencher. »
Parce qu’elle a fait preuve de leadership en mettant en œuvre les leçons du Programme scolaire de la Fondation Rick Hansen (PSFRH) au sein de son école, elle a reçu le prix Personnes qui font une différence du PSFRH en 2017, première année que le prix pouvait être décerné à des éducateurs du Canada, en plus des élèves. Elle est aussi responsable de la création d’une Journée de l’innovation, qui a incité toute l’école à penser à l’accessibilité et à l’inclusion. Pour tous ses efforts, l’Institut collégial Vincent Massey a été le premier lauréat d’une subvention de lutte contre les obstacles en novembre 2016, en vertu du projet signature AccèsPourTous du Fonds Canada 150 de la FRH, avec le soutien du gouvernement du Canada.

Grâce à cette subvention d’amélioration de l’accessibilité, l’école a été en mesure de rénover son entrée principale pour inclure des portes automatiques, de nouvelles rampes et un espace extérieur accessible. Un grand projet est en cours pour restructurer la bibliothèque sur trois étages de l’école et améliorer son accessibilité globale.

AccèsPourTous

Mme West a recours à des solutions créatives pour aider ses élèves à atteindre leurs objectifs pédagogiques. De nombreux élèves ont de la difficulté à accéder à leur milieu scolaire, car ils ont une déficience intellectuelle, physique, sensorielle ou cognitive.

« Je crois que, sans une ferme intention, nous pouvons parfois mettre l’idée de l’accessibilité de côté. Souvent, nous ne commençons à porter attention à notre environnement que lorsqu’il nous cause problème. Cela étant dit, nous risquons de négliger les problèmes que les autres rencontrent et les frustrations qu’ils ressentent quand ils se déplacent dans certains environnements », ajoute-t-elle.
Quand le surintendant de la division scolaire a transmis la ressource spécialisée pour les éducateurs du projet AccèsPourTous du Fonds Canada 150 de la FRH aux administrateurs et enseignants, Mme West a tout de suite constaté les liens avec le programme d’études et compris que la ressource était parfaitement adaptée pour son école. Parallèlement, le corps professoral était en train d’examiner le perfectionnement professionnel et d’établir des objectifs pour l’année à venir. L’équipe d’éducation physique avait cerné le besoin de soutenir davantage les élèves ayant des besoins particuliers et d’offrir plus de programmes adaptés.

Programme des ambassadeurs

Le corps professoral et les administrateurs ont travaillé ensemble pour présenter le matériel de la trousse « Capacités en mouvement » aux élèves et aux membres du personnel par l’entremise de leur groupe consultatif des enseignants (GCE) déjà existant. Mme West a choisi la leçon et travaillé en coordination avec la FRH pour organiser l’atelier. La leçon a ensuite été présentée à toute la population étudiante avec le soutien de 10 ambassadeurs de la FRH sur place.

Les ambassadeurs de la FRH sont des personnes ayant une mobilité réduite ou une déficience visuelle ou auditive et qui racontent leur récit personnel de la vie avec un handicap et de la lutte contre les obstacles et qui poussent leur public à penser au sujet de la diversité, de l’accessibilité et de l’inclusion.

« Nous avons organisé une activité d’accessibilité à la grandeur de l’école avec notre GCE et plusieurs ambassadeurs de la FRH se sont joints à nous pour l’activité au cours de laquelle on s’est servi du matériel du PSFRH. Nous avons une grande école qui compte quelque 1 300 élèves et nous pensions que de travailler en petits groupes aiderait à susciter plus de conversations sur les thèmes de l’accessibilité et découvrir les solutions qui pourraient s’offrir à nous », précise Mme West.

School audience

Ils ont utilisé une leçon visant à mieux comprendre l’accessibilité et son importance, qui comprenait une liste de vérification, des scénarios communautaires, des renseignements généraux sur certains handicaps et une activité d’analyse de scénarios.

« Les élèves étaient partants dès le début. C’est comme un train sur la voie ferrée – on ne peut pas l’arrêter », dit-elle. Après avoir écouté les renseignements et participé à l’analyse de scénarios, les élèves ont pris le temps de faire le tour pour étudier comment une personne ayant une déficience sensorielle ou une mobilité réduite pourrait se déplacer dans l’environnement. Les idées et l’enthousiasme inspirés par cette leçon ont vraiment révélé le niveau d’engagement de leur communauté en ce qui a trait à l’inclusion et l’accessibilité – pas seulement chez les éducateurs et administrateurs, mais aussi chez les élèves qui ont montré la voie à suivre.

« C’était un exemple merveilleux de ce qui peut arriver quand on demande aux élèves d’adopter un autre point de vue », ajoute-t-elle. « C’est toujours un plaisir de voir les élèves prendre les rênes et faire avancer une idée. »

Journée de l’innovation

Pour célébrer ses réalisations, l’école a organisé sa toute première Journée de l’innovation — une journée du Fonds Canada 150 sur l’accessibilité et l’inclusion à laquelle était présent un invité très spécial, Rick Hansen.

Rick Hansen at Vincent Massey Collegiate

« Avant cet événement, les élèves ne portaient pas vraiment attention à l’enjeu de l’accessibilité. Maintenant, tout a changé. Les élèves de Vincent Massey comprennent mieux comment l’environnement peut avoir une incidence sur la capacité d’une personne à apprendre à l’école et sur son appartenance à la communauté », dit Mme West.

Répercussions

Utiliser la trousse « Capacités en mouvement » a représenté une expérience incroyable pour leur école en permettant de cibler les efforts et de rassembler tous les participants autour d’un enjeu qui est parfois oublié.

« Je le recommande vraiment, étant donné que nous avons connu un franc succès avec notre expérience! Nous avons commencé par une petite leçon sur l’accessibilité et, au cours de l’année scolaire, cela s’est transformé en un événement sur l’accessibilité pour toute l’école avec Rick Hansen et l’équipe de la FRH comme invités, une subvention de lutte contre les obstacles et, enfin, un climat de changement continu pour notre communauté scolaire », déclare Mme West. « Si vous voulez motiver les enfants à résoudre des problèmes, il s’agit d’une excellente ressource à intégrer à vos cours – l’occasion de faire une réelle différence. »