Ambassadeurs de la Colombie-Britannique



« Je tiens à vous remercier énormément de nous avoir rendu visite et raconté votre récit incroyable. Mes élèves en ont été absolument enchantés. Ils n’ont cessé de parler de vous tout au long de la journée et ont trouvé des liens entre un article qu’ils ont lu et votre récit. Vous avez ouvert non seulement les yeux de mes élèves, mais aussi les miens. Vous êtes une personne véritablement extraordinaire et je me sens choyée d’avoir eu la chance d’entendre votre récit inspirant. Je tenais à ce que vous sachiez que vos visites dans les écoles ont un impact dans la vie des enfants. Vous leur avez donné une histoire et une leçon de vie au sujet de la force et de la détermination qu’ils n’oublieront jamais. »

Leanne Bemister, enseignante, école Marlborough Elementary School
Nos ambassadeurs de la Colombie-Britannique s’engagent au sein de nos communautés comme représentants du Programme des ambassadeurs de la Fondation Rick Hansen. Ils prononcent des discours à thèmes dans des écoles d’un bout à l’autre de la vallée du bas Fraser.


Arnold Cheng


Arnold
Arnold était étudiant à l'Université de Colombie-Britannique (UBC) et sur le point de terminer sa dernière année d’études. Il n’était pas aventureux de nature, donc il s’est lui-même surpris quand il a décidé d’accepter un poste en enseignement en Corée du Sud. Il ne savait absolument rien au sujet du pays et de sa culture; il a dû s’adapter à un nouveau mode de vie très rapidement.

 
Un jour fatidique, Arnold s’est réveillé en éprouvant d’atroces souffrances. Pendant son sommeil, son corps a subi un changement. Il y a une couche qui entoure la moelle épinière pour bien la protéger et, d’une façon quelconque, cette couche s’est détériorée pendant la nuit, le laissant paralysé sous la taille. Personne ne savait ce qui s’était passé ni ce qui avait causé l’incident. C’est arrivé, comme ça.

Son déménagement en Corée et son retour à Vancouver lui ont enseigné une leçon très importante : comment s’adapter à de nouvelles situations. Malgré sa paralysie, il voyait la vie en fauteuil roulant comme étant tout simplement une nouvelle situation à laquelle s’adapter – une qui soit plus difficile qu’à l’habitude. Il avait peur pendant sa récupération et il avait tendance à faire des blagues quand il avait peur. Il a fait valoir son sens de l’humour dans ses blogues et ses amis ont commencé à remarquer que ses blogues dépeignaient sa vie en fauteuil roulant de façon réaliste et parfois hilarante. Ils lui ont donc proposé l’idée de s’engager dans des organismes œuvrant pour les personnes ayant un handicap. Cette idée l’a incité à réaliser des choses qu’il n’avait jamais imaginé accomplir : devenir joueur passionné de basketball en fauteuil roulant, travailler au sein d’organismes pour personnes ayant un handicap et même faire un saut à l’élastique à partir de son fauteuil roulant. Arnold est maintenant une personne nouvelle.



Chris Somerville


Chris
Chris faisait carrière comme rouliplanchiste chevronné et compétitif, et rêvait de devenir professionnel. Un jour, il a trouvé place à bord d’une voiture de quelqu’un qu’il ne connaissait pas. Le conducteur a fait un virage trop serré et a heurté la bordure du trottoir. La GRC a essayé de l’arrêter, mais le conducteur a pris panique, a perdu contrôle de la voiture et s’est écrasé contre un mur.

 
Le rêve de Chris de devenir rouliplanchiste professionnel venait de s’éteindre. Il a passé plusieurs mois à l’hôpital pour se remettre de l’accident qui l’a laissé paraplégique. Depuis, sa passion pour la planche à roulettes l’a poussé à devenir un entrepreneur de l’entreprise à succès Street Dreamz Boardshop qui se trouve à Delta, en Colombie-Britannique. Dix ans ont passé depuis l’accident et Chris a repris le cours de sa vie. Il passe la plupart de son temps à se promener en fauteuil roulant dans les parcs de planches à roulettes, heureux de faire partie de la communauté. Il vit avec sa fiancée et leurs deux bouledogues.

Cliquez ici pour en apprendre davantage au sujet de Chris et pour visionner la vidéo d’une journée dans sa vie!



Donald Danbrook


Donald
Don aimait travailler à l’extérieur et de ses mains, ainsi que son affiliation au Boilermakers Union Hall à Burnaby. Il aimait skier en hiver et passer le plus de temps possible à la plage ou au parc en été, à nager et à lancer une balle de baseball ou un Frisbee.

 
Après une journée ensoleillée à la plage, Don s’est retrouvé sans ses clés pour déverrouiller la porte de sa maison. En raison d’une mauvaise décision qu’il a prise, il est tombé d’un balcon de six pieds de hauteur et est atterri sur sa tête. Il a passé environ trois semaines sous assistance respiratoire dans une unité de soins intensifs et, après ses deux incidents d’arrêt cardiaque, les médecins ont dit à sa mère qu’il ne survivrait pas. Quand son état est devenu stable et qu’il ne dépendait plus de l’assistance d’un respirateur, il a subi une opération et a entamé une réadaptation réussie qui a fini par durer des dizaines d’années.

Au cours de son périple, Don est retourné au travail après huit ans de rééducation professionnelle et de réadaptation, mais il a été blessé cruellement de nouveau et a été obligé de repartir de zéro. Depuis, il a entrepris une nouvelle carrière en marketing, en évaluation commerciale et en vente de biens immobiliers.



Eddy Morten


Eddy
Eddy est né sourd, mais avec une bonne vision jusqu’à l’âge de 8 ans, lorsque sa rétine s’est détachée dans l’œil gauche. Il a subi une opération pour réparer et rattacher la rétine, mais il a ensuite été atteint de rétinite pigmentaire dans l’œil droit. La combinaison surdité et rétinite pigmentaire s’appelle syndrome de Usher.

 
Les sports constituaient une partie importante de la vie d’Eddy. Il a participé à des compétitions à l’échelle nationale et internationale. Athlète paralympique à trois reprises, il a remporté des médailles en 1980, 1984 et 1988.

Eddy est coordonnateur de projets chez Quest Food Exchange. Il vit avec son chien-guide nommé Hope, un labrador noir de 8 ans. Il aime faire la cuisine, lire des nouvelles et des articles de sports sur Internet ainsi que lire des romans de Johan Grisham et de Clive Cussler. Il aime faire des promenades et rendre visite à sa famille, dont à ses deux fils. Il est un grand partisan des Canucks et des BC Lions.



Iris Thompson


Iris
Iris était mère à la maison de deux jeunes filles. Elle était engagée dans la vie de ses enfants ainsi qu’au sein de sa communauté, où elle travaillait comme bénévole pour la ligne d’écoute téléphonique et à titre de compagne conseillère à l’Institut national canadien pour les aveugles (INCA). Elle aimait faire de la randonnée pédestre avec son mari, faire du vélo et lire.

 
On a diagnostiqué chez Iris des problèmes oculaires chroniques quand elle était enfant, ce qui l’obligeait à se mettre des gouttes de façon quotidienne. Étant donné qu’elle avait subi nombre d’opérations et de traitements au fil des ans, sa vue a été endommagée et est passée de claire à très embrouillée du jour au lendemain. À 35 ans, elle a perdu la vue au complet en raison d’une tumeur vasculaire derrière la rétine.

Iris a acquis de nombreuses compétences au cours des quelques dernières années qui lui ont permis de gérer avec succès nombre de ses tâches quotidiennes de façon indépendante. Elle peut emmener ses enfants à l’école, s’occuper de la maison et continuer de s’engager dans sa communauté. Elle planifie également poursuivre ses études en vue de se trouver un emploi.



James Willetts


James
James venait tout juste de se marier et de réaliser son rêve d’être camionneur. Il était allé chercher un chargement de bois et approchait un virage lentement en pente abrupte sur un chemin en montagne lorsque le camion s’est renversé brusquement et s’est écrasé à flanc de montagne. Il n’était pas au courant qu’on avait empilé le bois trop haut dans le camion.

 
James a passé huit mois à l’hôpital. Il pensait que sa vie était terminée, jusqu’à ce qu’un autre quadriplégique lui dise : « Nous pouvons accomplir tout ce que nous voulons. Nous avons tout simplement des obstacles à surmonter. »

James a réussi à surmonter les obstacles qu’il croyait insurmontables auparavant. Il a créé du travail en mettant sur pied un programme de deltaplane avec la British Columbia Mobility Opportunities Society (BCMOS) et il est ardent défenseur de l’accessibilité et de l’inclusivité.



Jessica Kruger


Jessica
Avant son accident, Jessica était une adolescente active de 14 ans. Elle jouait au basketball, au softball, en plus d’être meneuse de claque. Elle avait toujours rêvé d’exercer une profession qui lui permettrait d’aider les gens ou les animaux – comme vétérinaire ou psychologue.

 
Pendant qu’elle travaillait pour une petite entreprise de peinture, Jessica est tombée et est devenue quadriplégique après s’être évanouie debout sur une échelle à deux étages au-dessus du sol. Au cours de la période de réadaptation, Jessica a dû composer avec les frustrations associées à la vie en fauteuil roulant, mais elle s’est vite rendu compte que les personnes en fauteuil roulant étaient capables de faire les mêmes choses que les personnes sans handicap, mais de façon différente.

À l’heure actuelle, Jessica est étudiante universitaire de quatrième année à l’Université Simon Fraser, conférencière pour l’agence WorkSafe BC, boulangère-pâtissière passionnée, décoratrice de gâteaux et joueuse de rugby en fauteuil roulant. Cette année, Jessica s’est vue confier le rôle de mannequin pour « Something Sweet », un parfum de Lise Watier.

Cliquez ici pour en apprendre davantage au sujet de Jessica et pour visionner la vidéo d’une journée dans sa vie!!



Kirsten Sharp


Kirsten
Kristen était au secondaire et n’avait que 14 ans quand elle a subi son accident. Au cours d’un voyage de ski à Whistler, elle a pris un mauvais virage et s’est retrouvée sur un tremplin artificiel. Elle est atterrie dans un trou à la base d’un arbre. En frappant l’arbre, ou peut-être le sol, Kristen s’est sectionné la colonne vertébrale à un niveau très élevé, ce qui l’a laissée paraplégique.

 
L’accident n’a pas changé Kristen. Il l’a seulement aidée à devenir la femme dynamique qu’elle est aujourd’hui. Son attitude et son regard sur la vie ont toujours été positifs, et elle peut compter sur ses amis et sa famille pour l’aider à surmonter tout défi. Après l’accident, elle savait qu’elle avait encore beaucoup d’options à explorer; un jour après avoir quitté le centre de réadaptation, elle est retournée à l’école, ne perdant donc pas de temps à s’accrocher au passé.

Kristen a ensuite fréquenté l’université, où elle a obtenu un diplôme conjoint en administration des affaires et en psychologie. Elle possède également un diplôme dans le domaine des médias en production télévisée. Après avoir travaillé comme réalisatrice dans l’industrie de l’animation et de la cinématographie pendant neuf ans, elle travaille maintenant dans un domaine lié à son diplôme en psychologie : elle est devenue spécialiste de soutien par les pairs au sein de l’organisme Spinal Cord Injury BC. De plus, elle participe à des compétitions de tennis, elle nage, elle fait de l’aviron et elle fait du vélo; dans ses propres mots, elle « essaie tout ce qui est possible d’essayer! ».



Kristy Tymos


Kristy
À 18 ans, Kristy a voyagé en Asie pendant six mois avant de s’inscrire à un collège à Nanaimo, en Colombie-Britannique. Les fins de semaine, elle aimait se promener en voiture sur l’île de Vancouver, jouer dans l’océan ou camper tout en passant du temps avec ses amis et sa famille.

 
Après une de ses fins de semaine d’aventure à Courtenay, Kristy conduisait en direction de Nanaimo pour rentrer chez elle. En cette soirée d’hiver obscure, elle s’est endormie au volant et a eu un accident qui a causé sa lésion médullaire.

Ayant reçu un diplôme de baccalauréat ès arts, Kristy étudie maintenant le droit à l’Université de la Colombie-Britannique. Elle réussit encore à vivre des aventures enviables, comme faire du ski alpin adapté et de la plongée sous-marine avec des requins.



Leanor Vlug


Leanor
À 10 ans, Leanor a vécu un changement énorme dans sa vie : elle est devenue sourde à la suite d’une réaction à un médicament. Elle s’est senti très limitée et frustrée par son incapacité d’entendre les conversations en famille et d’y participer. Étant donné que tant de connaissances s’acquièrent en écoutant les gens parler et faire part de ce qu’ils savent, les enfants sourds peuvent facilement devenir isolés et dépourvus d’habiletés sociales.

 
Le monde de Leanor s’est élargi quand elle a commencé à rencontrer d’autres jeunes et adultes sourds et malentendants. Elle a fréquenté le Gallaudet College à Washington D.C., où elle a rencontré son partenaire pour la vie. Ils ont déménagé à Vancouver et ont élevé deux filles entendantes. Elle a par la suite obtenu un diplôme de maîtrise en éducation des adultes et est devenue membre d’une communauté dynamique de personnes sourdes.

Leanor a pris sa retraite en 2013 après 25 ans d’enseignement à des adultes sourds et malentendants au Vancouver Community College. Elle est actuellement conseillère en élaboration de programmes et fait du bénévolat pour de nombreux groupes. Elle aime lire, se servir des médias sociaux, et passer du temps avec son mari Henry, qui est également sourd, ainsi qu’avec leurs filles et familles.



Marika Van Dommelen


Marika
Marika est née avec le spina-bifida. Les membres de sa famille ont toujours cru qu’elle pourrait mener une vie bien remplie même si, à l’occasion, ils voulaient la protéger contre les déceptions de la vie. Marika a toujours eu beaucoup de courage et ne s’est jamais empêchée de prendre des chances et de croire qu’elle pouvait atteindre les nombreux objectifs de vie qu’elle s’était donnés.

 
De toutes ses réalisations, celle dont Marika est la plus fière est son rôle d’épouse et de mère (son fils Ben est maintenant adolescent). En tant qu’ancienne athlète, Marika essaie de rester en forme en se promenant en fauteuil roulant ou à bicyclette. Elle aime exprimer sa créativité en faisant de la photographie; certaines de ses photos ont d’ailleurs été publiées. Marika est aussi ravie de sa nouvelle carrière de conseillère de vie personnelle.



Robb Dunfield


Robb
Robb était une jeune homme très indépendant et actif avant de tomber d’un balcon du troisième étage, subissant une lésion médullaire grave. Par conséquent, il ne pouvait plus se déplacer et il est devenu paralysé du cou jusqu’aux pieds en plus de nécessiter de la ventilation assistée vingt-quatre heures sur 24.

 
Les médecins ne pensaient pas que Robb pourrait se réhabiliter complètement, ils l’ont donc entreposé dans une institution pendant sept ans. Finalement, Robb et cinq autres personnes ayant des lésions similaires à la sienne se sont réunis pour établir la première maison de vie indépendante pour les personnes ayant une lésion médullaire grave. Robb a vécu dans cette maison pendant six ans au cours desquels il a rencontré Sarah, une des infirmières. Après que Robb et Sarah se sont mariés, Sarah a quitté son poste et ils sont tous les deux déménagés dans leur première maison.

Robb et Sarah ont eu des jumelles, Emma et Sophia, qui ont maintenant 16 ans. La famille vit à White Rock et Robb aime travailler à la Fondation Rick Hansen comme coordonnateur principal du Programme des ambassadeurs de la Fondation.

Cliquez ici pour en apprendre davantage au sujet de Robb et pour visionner la vidéo d’une journée dans sa vie!!



Stan Leyenhorst


Stan
Stan vient d’une grande famille élargie de fermiers qui était très active au sein de la communauté de son église. Une soirée d’été en 1977, Stan nageait dans la piscine d’un ami et est plongé dans l’eau. Il s’est frappé la tête au le fond de la piscine, ce qui lui a immédiatement sectionné la moelle épinière. Quelques amis ont réussi à le sortir de l’eau et il a passé les dix mois qui ont suivi en réadaptation, où il a travaillé fort en vue de retrouver sa force et sa santé, quoiqu’il ait quand même à passer le reste de sa vie en fauteuil roulant.

 
Les médecins lui avaient dit qu’il n’aurait plus que cinq années à vivre, au cours desquelles il subirait beaucoup de douleur et de souffrance. Le pronostic était très différent pour les personnes ayant un niveau de quadriplégie élevé à l’époque. Heureusement, Stan a réussi à déjouer ce pronostic : 35 ans plus tard, il est en santé et heureux.

Stan a étudié au collège et à l’université. Il a trouvé le bonheur avec sa merveilleuse épouse et vit dans une belle maison adaptée à ses besoins. Il s’engage beaucoup auprès de son église et de sa communauté, travaille à plein temps, a de nombreux loisirs et continue à se frayer de nouveaux chemins.



Teri Thorson


Teri
Teri a œuvré dans le secteur des logiciels, en plus d’être danseuse professionnelle et mannequin de mode. Elle était danseuse professionnelle et modèle. Avec beaucoup d’amis et une passion pour les voyages, elle aimait profiter pleinement de la vie. Lorsqu’elle était en Australie pour y passer ses premières vacances à l’étranger, Teri est montée dans une voiture comme passagère à destination de la plage. En route, la voiture a culbuté trois fois sur une route de gravier après avoir raté un virage en épingle à cheveux. L’accident l’a laissée quadriplégique.

 
Après avoir passé deux mois dans un hôpital de réhabilitation en Australie et neuf mois en réhabilitation à Vancouver, Teri a essayé de reprendre la vie « normale » qu’elle vivait avant son accident. Elle a travaillé fort pour regagner son indépendance et à réintégrer la société. Teri a vécu beaucoup de réussites depuis son accident. Elle s’est bâti une carrière comme athlète paralympique, comme entrepreneure et mère à la maison.

Cliquez ici pour en apprendre davantage au sujet de Teri et pour visionner la vidéo d’une journée dans sa vie!!