blog
153
Want to create an inclusive environment in your school? Read our School Program tips on how to make your classroom accessible and inclusive for students with physical, vision and hearing disabilities. 
Tips for creating inclusive schools
Tips for creating inclusive schools
Read this post in French.
 
Looking for information on how you can create an inclusive environment in your school? Read our Rick Hansen Foundation School Program's tips on how to make your classroom accessible and inclusive for students with physical, vision and hearing disabilities. 

For students with physical disabilities:
  • Provide enough space for a wheelchair. Ensure there is enough room for knee clearance under tables and desks. 
  • Aisles between desks, tables, etc. should be at least 91.4 cm (36 inches) wide; consider where a wheelchair might turn around.
  • If possible, ensure doors use handles with levers instead of door knobs.
  • Ledges and things on the walls should not stick out more than 10 cm (4 inches) from the wall.
  • Ensure clear pathways with even surfaces.  Aisles should be free of potential barriers such as backpacks and chairs.
  • Provide an accessible reserved washroom. 
  • Ensure resources are visible and within reach.  For example books, school materials, coat hooks/cubbies should be less than 106.6 cm high.
  • Provide additional supports/equipment such as assistive technology or a note-taker.
  • A wheelchair or mobility device is considered a part of the body.  Teach other students that they should ask for consent before touching an individual’s wheelchair or mobility device.

  • For students who are deaf or hard-of-hearing:

    • Optimum classroom lighting ensures faces can be clearly seen for speech and visual cues.  Natural light is best; be aware standing in front of lights and windows can cast a shadow on your face. 
    • Support verbal instructions with print and/or visual aids.  
    • Summarize classroom discussions on the board
    • Provide lesson materials, such as vocabulary lists, in advance. 
    • Encourage the student to ask for clarification, express opinions, and contribute to discussions.
    • Ensure your classroom provides an optimum listening environment.  Keep general noise levels as low as possible (e.g. close windows, cushion chair legs).
    • Provide access to assistive listening devices and appropriate technology such as FM systems, sound field systems or phone amplifiers. Check these systems daily to ensure they are in proper working condition.  
    • Seat student where he/she can see the speaker and classmates and receive the clearest possible audio signals (round table, semi-circle); repeat comments and questions from other students if necessary.
    • Ensure everyone speaks clearly, normally and directly to the student. Talking loudly or over-enunciating can prove to be more challenging. 
    • Ensure your classroom provides visual access.  For example use notes on a whiteboard, handouts, multi-media, closed captioning, pictures, etc.

    For students who are blind or have low vision:
    • Understand orientation and mobility needs for navigating the classroom, and common rooms such as the gym and library.  If the classroom furniture is changed or moved, warn your student. Have clear lines of traffic. 
    • Address the student by name. 
    • Read notes aloud from the board or projector. 
    • Describe visual materials.
    • Assess environment and safety issues with students who are blind. For example emergency procedures, class changes and the location of school areas/exits.
    • Investigate the use of specialized equipment (e.g. alternative textbooks/print material for example large font or braille, braille-writers, braille computers, described video, screen-reader/speech-synthesis software and braille translation and printing);
    • Provide braille signage in the school.
    • During discussions practice having speakers identify themselves.  Address students by name so a student who is blind knows who is being addressed and speaking. 
    • Use a multi-media approach so there are various ways to glean information from lessons. 
    • If the student works with a service animal don’t touch or address the animal. Service animals are working and have to pay attention at all times.
    • Ensure appropriate illumination.  Some students require direct light, others low light. 
    • Expect the same standard of work, but reduce the quantity required and/or provide additional time.  It may take more energy to complete tasks at the same rate as peers and to allow for eye fatigue.
    • Provide large print signage.
    • Make notes for the student in advance and provide the student with a buddy to take notes from the board. Read notes from the board or projector. 

    For students who are deaf-blind:
    • Become familiar with the student’s communication system and the approaches he or she uses for everyday tasks. 
    • Give the student opportunities to learn by doing. 
    • Make best use of residual/functional hearing and visual abilities. 
    • Respect the student’s use of touch since his or her hands may be the link to everybody and everything in the environment. 
    • Investigate mobility and orientation strategies used by the student to ensure the proper accommodations are provided.  The environment must be safe and feel safe. 
    • The students may first need to be moved co-actively, often in a hand-under-hand manner, through an activity to know what is expected.  This support should be phased out over time to avoid building prompt dependence.
    • Model good interaction and communication skills.
    • Identify practices for the student to access print, auditory, and tactile materials.
    • Allow plenty of time for reactions and decisions. Since understanding the whole picture is difficult, it may take longer to ‘put the pieces together.’ 
    • Ensure the student is included in social and group activities.

    Download our "Teaching Strategies for an Inclusive Classroom" PDF!

    Stratégies pédagogiques pour une école inclusive


    Conseils pratiques pour enseigner aux élèves ayant un handicap physique:
    • Laissez suffisamment d’espace pour un fauteuil roulant. Veillez à ce qu’il y ait suffisamment d’espace pour les genoux sous les tables et les bureaux. 
    • Les allées entre les bureaux, tables, etc. doivent avoir une largeur d’au moins 91,4 cm (36 pouces); assurez-vous que les personnes en fauteuil roulant ont assez d’espace pour faire un virage.
    • Si possible, veillez à ce que les poignées de porte soient à levier plutôt qu’en forme de bouton.
    • Les rebords et autres éléments en saillie sur les murs ne doivent pas dépasser le mur de plus de 10 cm (4 pouces).
    • Veillez à ce que les allées soient bien définies avec des surfaces lisses.  Elles doivent aussi être exemptes de tout obstacle potentiel comme des sacs à dos ou des chaises.
    • Veillez à ce qu’il y ait des toilettes accessibles réservées. 
    • Faites en sorte que les ressources soient visibles et à portée de main.  Par exemple, les livres, le matériel scolaire, les patères et les compartiments de rangement devraient être situés à une hauteur maximale de 106,6 cm.
    • Fournissez des aides ou de l’équipement supplémentaires comme de la technologie d’assistance ou une personne pour prendre des notes.
    • On considère que le fauteuil roulant ou l’aide à la mobilité fait partie du corps de la personne qui l’utilise.  Apprenez aux autres élèves qu’ils devraient demander la permission avant de toucher au fauteuil roulant ou à l’aide à la mobilité de quelqu’un.
    • Une déficience physique ne définit pas les élèves.  Ces derniers veulent être perçus et traités de la même façon que les autres enfants.  

    Conseils pratiques pour enseigner aux élèves sourds ou malentendants:
    • Un éclairage optimal en classe permet de veiller à ce que les élèves voient bien les visages afin de ne pas manquer les repères visuels et de parole.  La lumière naturelle est préférable; faites attention si vous vous tenez devant des lumières ou des fenêtres, car cela pourrait assombrir votre visage. 
    • Complétez vos instructions verbales en vous servant de matériel imprimé ou d’aides visuelles.  
    • Écrivez un résumé des discussions en classe au tableau; faites asseoir l’élève à un endroit où il/elle pourra voir la personne qui parle et ses camarades de classe (format table ronde ou demi-cercle).
    • Fournissez à l’avance le matériel pour la leçon, comme les listes de vocabulaire. 
    • Encouragez l’élève à demander s’il a besoin de précisions, à faire part de ses opinions et à participer aux discussions.
    • Veillez à ce que la classe offre un environnement sonore optimal  en vous assurant que le niveau de bruit est aussi faible que possible (p. ex., en fermant les fenêtres et en coussinant le dessous des pattes de chaises).
    • Donnez accès à des appareils fonctionnels pour personnes malentendantes et des technologies appropriées comme des systèmes de modulation de fréquence, des systèmes de champ acoustique ou des amplificateurs de téléphone. Vérifiez ces appareils quotidiennement pour veiller à ce qu’ils soient en bon état de fonctionnement.  
    • Complétez vos instructions verbales en vous servant de matériel imprimé ou d’aides visuelles.  
    • Écrivez un résumé des discussions en classe au tableau. 
    • Faites asseoir l’élève à un endroit où il/elle pourra voir la personne qui parle et ses camarades de classe et où il/elle recevra les signaux audio les plus clairs (format table ronde ou demi-cercle); répétez les commentaires et questions des autres élèves au besoin.
    • Fournissez à l’avance le matériel pour la leçon, comme les listes de vocabulaire. 
    • Demandez à tout le monde de parler clairement et naturellement en s’adressant directement à l’élève. Parler très fort ou prononcer de façon exagérée peut rendre la tâche encore plus difficile pour l’élève. 
    • Veillez à ce que votre classe offre des aides visuelles.  Par exemple, présentez vos notes à l’aide d’un tableau blanc, de documents à distribuer, de présentations multimédias, de sous-titrage codé pour malentendants, de photos, etc. 

    Conseils pratiques pour enseigner aux élèves aveugles ou ayant une faible vision:
    • Étudiez les besoins relatifs à l’orientation et à la mobilité nécessaires pour se déplacer dans la classe et dans les salles communes comme le gymnase et la bibliothèque.  Si l'on change ou déplace le mobilier de la classe, avisez-en l’élève. Faites en sorte que les allées soient dégagées. 
    • Adressez-vous à l’élève en disant son nom. 
    • Lisez les notes présentées au tableau ou à l’aide d’un projecteur. 
    • Décrivez le matériel visuel utilisé.
    • Évaluez les enjeux liés à l’environnement et à la sécurité des élèves aveugles. Par exemple, la marche à suivre en cas d’urgence, les changements de classe et l’emplacement des sorties de secours et des aires de rassemblement de l’école.
    • Étudiez la possibilité d’utiliser de l’équipement spécialisé (p. ex., manuels ou documents imprimés alternatifs qui pourraient présenter du texte en gros caractères ou en braille, machines à écrire en braille, micro-ordinateurs braille, vidéodescription, lecteurs d’écran ou logiciels de synthèse de la parole, logiciels de traductique en braille et imprimantes braille).
    • Faites installer des panneaux en braille dans l’école.
    • Pendant les discussions, essayez de demander aux personnes qui parlent de s’identifier.  Adressez-vous aux élèves en les appelant par leur nom pour que l’élève aveugle sache qui parle. 
    • Adoptez une approche multimédia pour que les élèves puissent recueillir des renseignements de différentes façons pendant les leçons. 
    • Si l’élève se sert d’un animal d’assistance, ne lui parlez pas et ne lui touchez pas. Les animaux d’assistance sont là pour travailler et doivent être attentifs en tout temps.
    • Il est important d’obtenir autant d’information que possible de la part de l’ophtalmologue. Son rapport devrait contenir des renseignements au sujet de l’acuité visuelle (avant et après la meilleure correction), du champ de vision et du champ de vision périphérique.
    • Évaluez les enjeux liés à l’environnement et à la sécurité des élèves ayant une faible vision. Par exemple, la marche à suivre en cas d’urgence, les changements de classe et l’emplacement des sorties de secours et des aires de rassemblement de l’école.
    • Étudiez la possibilité d’utiliser de l’équipement spécialisé (p. ex., matériel imprimé et graphique agrandi, grosses polices de caractères, contraste de couleurs, dispositifs grossissants, enregistrements audio, vidéodescription, logiciels d’agrandissement du contenu à l’écran, système de lecture électronique, bureaux à tête basculante et porte-livres).
    • Veillez à ce que l’éclairage soit approprié.  Certains élèves ont besoin de lumière directe, d’autres d’une faible luminosité. 
    • Exigez la même qualité de travail que pour les autres élèves, mais vous pouvez réduire la quantité de travail ou donner plus de temps.  Il se peut que l’élève doive dépenser plus d’énergie pour exécuter les tâches à la même vitesse que les autres élèves et surmonter la fatigue oculaire.
    • Installez des affiches à gros caractères.
    • Pendant les discussions, essayez de demander aux personnes qui parlent de s’identifier. Adressez-vous aux élèves en les appelant par leur nom pour que l’élève ayant une faible vision sache qui parle. 
    • Fournissez à l’avance des notes de cours à l’élève et invitez un de ses camarades de classe à s’asseoir avec lui/elle pour l’aider à prendre en note ce qui est écrit au tableau. Lisez les notes présentées au tableau ou à l’aide d’un projecteur. 
    • Adoptez une approche multimédia pour que les élèves puissent recueillir des renseignements de différentes façons pendant les leçons.

    Conseils pratiques pour enseigner aux élèves sourds et aveugles:
    • Familiarisez-vous avec le moyen de communication de l’élève et la façon dont il/elle effectue ses tâches quotidiennes. 
    • Donnez à l’élève l’occasion d’apprendre par la pratique. 
    • Tirez le meilleur parti de l’audition résiduelle/fonctionnelle et des capacités visuelles de l’élève. 
    • Respectez le droit de l’élève à utiliser son sens du toucher puisque ses mains pourraient être ce qui le/la relie aux gens et aux objets qui font partie de son environnement. 
    • Découvrez de quelles stratégies d’orientation et de mobilité l’élève se sert afin que des mesures d’adaptation appropriées soient mises en place.  L'’environnement doit être sécuritaire et perçu comme tel. 
    • Au début, il se pourrait que les élèves doivent se déplacer en paires, souvent bras dessus, bras dessous, au cours d’une activité qui leur permettra de comprendre ce qui se passe.  Ce soutien devrait graduellement disparaître pour éviter de créer une dépendance.
    • Servez de modèle en ce a trait aux interactions et aux communications appropriées.
    • Trouvez des façons pour l’élève d’avoir accès à du matériel imprimé, auditif et tactile.
    • Prévoyez suffisamment de temps pour les réactions et les décisions. Il pourrait être plus difficile pour l’élève de se faire une idée d’ensemble et plus long de faire le lien entre divers éléments. 
    • Veillez à ce que l’élève participe aux activités sociales et de groupe. 

    Télécharger notre PDF "Stratégies pédagogiques pour une classe inclusive"!

Sonia Woodward

About the Author

Sonia Woodward is the Content Specialist at the Rick Hansen Foundation.

Did this blog inspire you? Would you like to learn more about how you can get involved with our work?

Click here to find out more.