Une journée sur la route

À son réveil, Rick ouvre les yeux pour observer l’intérieur de l’autocaravane et se souvenir dans quelle ville ou dans quel pays il se trouve. Fatigué des rigueurs du jour précédent, y compris de la longue soirée où il a dû faire des apparitions publiques, il commence mentalement à se préparer à une autre journée sur la route.
Il entend la pluie tambouriner sur le toit de l’autocaravane et son équipe vaquer à ses occupations. Ses épaules, ses bras et son dos lui font mal, résultat des efforts qu’il a dû réaliser la veille pour pousser son fauteuil pendant l’équivalent de deux marathons, et il est sur le point de recommencer ce jour-là. 

- Traduction d'un extrait de A Hero's Welcome, part Richard L. Peterson.

Un rêve sensiblement impossible

L’ampleur et la difficulté de cette réalisation extraordinaire sont parfois perdues de vue si l’on s’attache seulement aux résultats : 40 598 km parcourus en fauteuil roulant durant deux ans, deux mois et deux jours, à travers 34 pays sur quatre continents; 26,1 millions de dollars en dons et la formidable sensibilisation qui a pu être réalisée au sujet du véritable potentiel des personnes ayant des handicaps. En regardant de plus près une journée typique de la Tournée, on peut véritablement apprécier l'ampleur et l'intensité de l'exploit.

Le courage d'essayer

Tel un athlète champion mondial, chacune des journées de la Tournée, M. Hansen s'est réveillé à l’aube et s'est préparé à parcourir en fauteuil roulant l’équivalent de deux marathons. Il fait une moyenne de 30 000 poussées par jour, par toute sorte de terrains, tous types de temps, et ce, en dépit des sérieuses blessures à ses épaules, poignets et mains, des accès d’empoisonnement au monoxyde de carbone, de la grippe, des infections de la vessie et des escarres de décubitus.

En plus de parcourir des distances incroyables tous les jours en fauteuil roulant, il s’occupait aussi de la gestion de la Tournée et des entrevues avec les médias; il a prononcé un nombre incalculable de discours, visité des écoles et des hôpitaux, et participé à des événements communautaires, ne se couchant pas avant minuit.

Ajoutez à cela les défis sur les plans émotif, financier, technologique et logistique, et vous avez une bonne idée d’une journée typique de la Tournée mondiale. Même si des journées de repos étaient nécessaires pour qu’il guérisse de ses blessures et de ses maladies, se déplacer d’un continent à l’autre et assister à des événements publics, M. Hansen a roulé 465 des 792 jours au total que compte la Tournée.

Bien que la Tournée se soit terminée en 1987, le périple de M. Hansen ne venait que de commencer. Aujourd'hui, plus de 25 ans plus tard, M. Hansen se réveille avec le même degré d’engagement, de détermination et de motivation afin de poursuivre les deux grands rêves qui ont motivé la Tournée, c'est-à-dire de rendre les collectivités plus accessibles et plus inclusives et de trouver une cure pour la paralysie provoquée par la LM.

La Tournée mondiale Rick Hansen en bref

Date de début / date de fin : Du 21 mars 1985 au 22 mai 1987

Distance totale :  40 598 km (24 902 milles)

Pays visités : 34 pays sur 4 continents

Distance moyenne parcourue par jour : 85 km

Vitesse quotidienne moyenne : 9 km/h en ville et 14 km/h en campagne

Nombre moyen d'heures par jour passées à pousser le fauteuil roulant : 8 heures

Nombre total de pneus de fauteuil roulant usés : 160 pneus

Plus grande foule : Tianjin, en Chine

Sommet le plus haut : 5 577 pieds, dans les Alpes suisses

Moment où M. Hansen s'est le plus ennuyé de chez lui : Jardin Terry Fox à Jérusalem, en Israël

Nombre total de lettres reçues : 200 007

Somme totale reçue en dons: 26 millions de dollars